Les gens qui quittent le stade cinq minutes avant la fin

SO FOOT

D'où cela vient ?

Ah, les méfaits du foot-business... Stades aseptisés, bières sans alcool à huit euros et des clients qui ne prennent même pas le temps d'assister au spectacle dans son intégralité. Vraiment ? "Les gens qui partent avant la fin, ça a toujours existé", coupe Jean-Luc Ettori, le deuxième joueur le plus capé de l'histoire du championnat de France - derrière Mickaël Landreau -, avec 602 matchs au compteur entre 1977 et 1994. "Quand j'étais jeune, j'allais au stade de la route de Lorient, à Rennes, avec mon père. J'ai toujours vu des spectateurs quitter le stade pour éviter les bouchons", note le Corse d'origine, qui a grandi en Bretagne. Dans les années 50, déjà, Just Fontaine voyait les spectateurs quitter le stade "quand il y avait deux ou trois buts d'écart... Même à Reims !" Si le phénomène existait à l'époque du grand Stade de Reims,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages