George Russell et Lewis Hamilton (Mercedes) les plus rapides lors des troisièmes essais libres à Mexico

George Russell a devancé son coéquipier pour le meilleur temps de la séance. (Eibner-Memmler/Presse Sport)

Mercedes s'est montré très dominateur lors des derniers essais libres du Grand Prix du Mexique, George Russell et Lewis Hamilton devançant assez largement Max Verstappen et Charles Leclerc.

Petite surprise lors de la seule « vraie » séance d'essais libres de ce Grand Prix de Mexico, ce sont les deux Mercedes qui se sont montrées les plus rapides, et de loin. Au milieu de la séance, George Russell a signé un temps de 1'18''399 que personne n'a pu battre ensuite. Dans la foulée, Lewis Hamilton a lui réussi le deuxième temps, à 0''144 de son coéquipier. L'élément le plus étonnant, c'est la marge que les flèches d'argent ont mise avec la concurrence puisque Max Verstappen a été repoussé à quasiment une demi-seconde (+0''477) avec sa Red Bull.

Charles Leclerc (Ferrari) a pris la quatrième place, mais à près de trois dixièmes du double champion du monde (+0''724 sur Russell). En fin de séance, le Monégasque s'est plaint à la radio d'une monoplace bien trop sous-vireuse, en difficulté pour tourner correctement dans toutes les parties sinueuses du circuit. Sergio Perez et Carlos Sainz suivent dans cet ordre pour compléter le top 6.


lire aussi

Le classement des EL3


Les Tricolores à la peine

Lando Norris (McLaren) a signé le meilleur temps pour le « reste » du plateau (+0''918) devant Valtteri Bottas et son Alfa Romeo (+0''991). Yuki Tsunoda (Alpha Tauri) et Alexander Albon, confirmant les bonnes dispositions de la Williams sur les tracés à haute vitesse de pointe, figurent dans le top 10. La séance a été beaucoup moins concluante pour les tricolores. Chez Alpine, Esteban Ocon et Fernando Alonso n'ont pu faire mieux que onzième et treizième, l'Espagnol effectuant même quelques changements dans ses réglages vers la fin de la session.

Ce fut encore plus difficile pour Pierre Gasly qui a longtemps navigué en toute fin de classement avec une monoplace particulièrement capricieuse. Il prend finalement la 15e place. En verve à Austin, les Aston Martin ont été également à la traîne avec seulement les 15e et 18e places, respectivement pour Lance Stroll et Sebastian Vettel.


lire aussi

Toute l'actualité de la Formule 1