Georginio Wijnaldum, le réveil a sonné

·1 min de lecture

Une célébration de but en dit long sur ce que peut ressentir un joueur au moment de marquer. Cela s'est vu avec Christopher Nkunku lors de l'ouverture du score qui a levé les mains pour montrer sa gratitude envers son club formateur. Mais cela s'est surtout vu lors de l'égalisation de Georginio Wijnaldum. Au moment de pousser le cuir au fond du but vide sur un caviar de Kylian Mbappé, l'international néerlandais a poussé un hurlement qui a dû s'entendre jusqu'à Rotterdam, sa ville natale. Il y avait de tout dans ce cri mais surtout de la rage. Comme si l'ancien de Newcastle voulait extérioriser les derniers mois passés. Que ce soit l'élimination de ses Pays-Bas en huitièmes de finale de l'Euro face à la Tchéquie mais surtout son début de saison manqué avec le Paris Saint-Germain où il était très attendu malgré les arrivées de Messi, Ramos, Hakimi ou encore Donnarumma. Soulagé, libéré, celui qui n'avait plus marqué en club depuis le…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles