Gianluigi Donnarumma, le premier rempart

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Faire gagner une séance de tirs au but à son équipe dans un grand tournoi international est toujours un grand moment pour un gardien. Alors le faire à deux reprises, dans le dernier carré qui plus est et en encaissant seulement cinq des dix tentatives adverses, tient de l'exploit retentissant. C'est pourtant la performance réussie par Gianluigi Donnarumma, l'un des grands artisans de ce succès italien. À seulement 22 ans, le jeune portier, qui va quitter l'AC Milan cet été, est déjà l'un des cadres de cette Italie qui a fait chavirer l'Europe pendant un mois.

Un tournoi XXL


Il avait débuté son tournoi par trois clean sheet en phase de poules, successivement contre la Turquie, la Suisse et le pays de Galles. Avant de se montrer tout aussi impérial tout au long de la phase finale, n'encaissant jamais plus d'un but par rencontre malgré le calibre des adversaires (quatre au total). Pour finalement briller à…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles