Giovanni Privitera : " Luigi mettait la tête là où beaucoup ne mettaient pas le pied "

SO FOOT
·1 min de lecture

Comment un professeur de civilisation italienne à l'IEP d'Aix-en-Provence en vient-il à écrire un livre sur le foot ?
J'ai grandi en Sicile, à Caltanissetta. Avec mes frères, on supportait Palerme et on jouait tout le temps, donc j'ai baigné dans le foot. En grandissant, je suis devenu toujours plus passionné, au point que ce sport sert désormais de prisme pour beaucoup de mes recherches. Je l'envisage en tout cas comme une métaphore de la vie, ça a toujours été pour moi une grille de lecture. Je le répète souvent, mais si j'ai fait des études poussées, c'est en partie grâce au foot, car je me suis intéressé très tôt à des éléments de culture générale, comme les drapeaux, les villes, les pays, les langues...

"Luigi n'était pas le plus fort ni le plus beau sur le terrain, mais sa grande force, c'était sa capacité…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com