Giro : Arnaud Démare, un maillot pour entériner une transformation

Théo Gicquel
·1 min de lecture

En allant franchir en tête le sprint intermédiaire lors de la 20e étape de ce 103e Tour d’Italie, il avait entériné mathématiquement une issue qui ne faisait plus guère de doute. Assuré de le célébrer lors de l’arrivée à Milan dimanche, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a pu profiter une dernière journée de ce maillot cyclamen, signe du vainqueur du classement par points de ce Tour d'Italie.

Confinement et retour aux bases

Le bilan de son Giro est sans équivoque : quatre victoires d’étape, 16 jours en mauve, et surtout une impression de domination écrasante qu’on ne lui avait jamais connue jusqu’ici. Sa progression a toujours été linéaire : premier championnat de France en 2014, Milan-San Remo en 2016, première victoire sur le Tour en 2017, première sur le Giro en 2019. Mais jamais Démare n’avait à ce point assommé la concurrence sur une épreuve World Tour. Depuis la reprise de la saison suite à la pause liée à la Covid-19 qui lui a été salvatrice, le Beauvaisien a encore changé. Mieux, il semble transfiguré.

"On a été confinés ensemble avec l'équipe au Tour UAE (fin février), c’était bizarre. Ensuite, il y a eu le deuxième confinement. Puis je me casse le scaphoïde...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi