Giro - Joao Almeida (après la 16e étape du Giro) : « La meilleure défense, c'est l'attaque »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

À l'attaque dans la bosse finale vers San Daniele del Friuli, le maillot rose Joao Almeida a récupéré deux secondes sur Wilco Kelderman. Une stratégie offensive assumée par le Portugais qui avait de bonnes jambes. Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step, maillot rose depuis la 4e étape) : « Je me sentais bien. Parfois, la meilleure défense c'est l'attaque, c'est ce que j'ai décidé de faire aujourd'hui (mardi). Quand la pente est aussi raide, tout le monde perd de l'énergie et mon attaque a marché. Tout se passe de plus en plus au mental, bien sûr, il faut de bonnes jambes mais parfois la tête est plus importante que les jambes. Je ne peux pas être plus confiant que ce que je suis actuellement. Ça a été une super course pour moi et je remercie vraiment mon équipe et tout leur travail. On verra jusqu'où je peux aller (avec ce maillot rose). Je suis confiant mais je me prépare au pire, on verra ce qui se passe demain (mercredi). » lire aussi La victoire pour Tratnik, Almeida reprend deux secondes Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo, 7e du classement général) : « C'était une arrivée difficile. J'étais toujours attentif pour être bien placé dans le final. Demain ce sera autre chose, il y a de vraies montées, des longues ascensions. Rien n'est simple, c'était une année difficile pour tout le monde, moi y compris. On a vu avec Egan Bernal qui était très fort l'an dernier et cette année ça a été plus difficile. Je suis en bonne forme mais je dois faire plus. Je pense que Kelderman est dangereux mais son équipe l'est aussi : Hindley est très fort et pour moi il pouvait arriver seul dimanche. Ça a été une démonstration de force de la Sunweb dimanche, les deux pouvaient arriver seuls. »