Golf - ChTour - Grande Finale 2019 : Sciot 3e, Laporta en tête

L'Equipe.fr
L’Equipe

Après deux jours, Francesco Laporta est toujours en tête, vendredi, de la Grande Finale du Challenge Tour. Robin Sciot-Siegrist est pour le moment 3e. Le deuxième tour de la Grande Finale du Challenge Tour s'est déroulé ce vendredi à l'Alcanada Golf Club. Un vendredi qui aura été finalement plus clément qu'annoncé. La tempête de vent promise aux joueurs a changé de route laissant place à des conditions similaires au premier tour. Après 36 trous, Francesco Laporta est toujours en tête. L'Italien s'est offert ce vendredi une deuxième carte de 69 (-2). Une journée où l'actuel 2e de la Road to Mallorca a signé cinq birdies pour trois bogeys. Avec un score total de -5, Laporta devance pour le moment l'Espagnol Garcia-Rodriguez d'un coup. 65 (-6) Comme la meilleure carte de la journée. Une performance signée Laurie Canter qui permet à l'Anglais de grimper à la 25e place (+3). À seulement trois coups de Laporta on trouve Robin Sciot-Siegrist. Après un premier tour dans le par, le Français s'est offert une solide carte de 68 (-3). Une journée où l'élève de Benoit Willemart a enregistré pas moins de 5 birdies, dont trois de suite entre le 10 et le 12, pour seulement 2 bogeys. « C'était finalement moins dur que je ne le pensais. Les greens étaient un peu moins bons mais moins rapides. Honnêtement, je m'attendais à plus de vent. Je suis très content de cette journée en -3. J'ai eu quelques bons passages : j'ai rentré un chip, un long putt. De manière générale, j'ai assez bien joué. Je suis content de comment ça s'est goupillé. »

Pour le moment 3e de cette Grande Finale, Robin Sciot-Siegrist, 37e de la Road to Mallorca avant le début de la semaine, est dans l'obligation de gagner ou de terminer seul deuxième pour accrocher une place dans les 15. Mais avec encore deux tours à jouer, le Français garde la tête froide. « Je me rends compte que je suis très zen mais je ne sais pas pourquoi. Ces derniers mois, j'ai été très très énervé sur les parcours. J'avais la sensation de bien jouer sans scorer. Cette semaine je suis zen. Je ne sais pas pourquoi car très honnêtement, c'est un parcours qui fait péter un câble et je pense que beaucoup de joueurs vont se perdre en s'énervant un peu. » Mathieu Fenasse rend également une carte sous le par. Son 70 (-1) du jour permet au Toulousain de gagner 7 places au classement. Le joueur de 27 ans aurait même pu espérer mieux sans ce 3 putts pour bogey sur l'ultime trou de la journée. « Dans l'ensemble, je suis quand même content de ma journée même si c'est un peu dommage de terminer sur un bogey. Mais c'est comme ça, c'est le golf. J'ai quand même très bien putté dans l'ensemble. Le vent rend ce parcours encore plus dur. Il tourbillonne un peu. Parfois, il y a quelques rafales. Une carte sous le par dans ces conditions, c'est toujours très bien. » Fenasse est pour le moment 16e (+2). Derrière, Antoine Rozner est 30e (+4) alors que Grégory Havret et Damien Perrier se partagent le 35e rang. Robin Roussel pointe à la 41e place (+8). Ugo Coussaud ferme la marche du clan Français en 44e position (+10)

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi