Golf - EPGA - David Law fait sa loi au Qatar Masters, Matthieu Pavon 21e

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

David Law a pris les commandes du Qatar Masters dès le premier tour. Son 64 (-7) du jour offre à l'Écossais un coup d'avance sur un quatuor. Matthieu Pavon est le meilleur Français en 21e position à -3. David Law a égalé son meilleur score en carrière sur le Tour européen. L'Écossais a posté 64 (-7) lors du premier tour du Qatar Masters disputé sur le tracé de l'Education City Golf Club. Ses sept birdies du jour sans la moindre bavure offrent au joueur de 29 ans la tête du tournoi avec un coup d'avance sur un quatuor composé de l'Italien Nino Bertasio, du Sud-Africain Hennie Du Plessis, de l'Anglais Richard McEvoy et du Finlandais Kalle Samooja.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le Belge Thomas Detry partage la 6e place provisoire à -5 avec Joachim B. Hansen, Garrick Higgo et Joakim Lagergren. À noter que le tenant du titre Jorge Campillo démarre très honorablement la défense de son trophée par un 67 (10e). Matthieu Pavon mène les Bleus Bonne entrée en matière pour Matthieu Pavon qui s'offre un 68 (-3) pour le 21e rang provisoire. Parti du 10, le Bordelais signait trois birdies aux 12, 13 et 16 avant de concéder son unique point au parcours au 4. Un ultime birdie au 6 redorait son retour. Score sous le par également pour Antoine Rozner qui d'un 69 (-2) pointe au 33e rang. Grégory Havret, Raphaël Jacquelin et Romain Langasque jouent 70 (-1) pour la 57e place. Benjamin Hébert, Alexander Levy et Clément Sordet se contentent d'une carte dans le par. Avec leur 71, les trois Bleus pointent en 78e position. Joël Stalter (+2), Robin Roussel (+2), Jean-Baptiste Gonnet (+4), Robin Sciot-Siegrist (+4) et Adrien Saddier (+4) auront fort à faire pour entrevoir le week-end. Le coup de bol du jour Il est pour Nino Bertasio dont le chip était voué à un tout autre sort...

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.