Golf - EPGA - Gary Stal : «Je donne tout pour revenir au niveau»

L'Equipe.fr
Gary Stal a signé l'une des meilleures cartes de ce premier tour du Trophée Hassan II (70, -3). À Rabat le vainqueur de l'Abu Dhabi Golf Championship 2015 retrouve le haut des leaderboards après quelques mois de doute. Et ce n'est pas un hasard.

Gary Stal a signé l'une des meilleures cartes de ce premier tour du Trophée Hassan II (70, -3). À Rabat le vainqueur de l'Abu Dhabi Golf Championship 2015 retrouve le haut des leaderboards après quelques mois de doute. Et ce n'est pas un hasard. Vous revoilà dans le haut de tableau d'un tournoi du Tour européen, à quel point est-ce satisfaisant vu vos derniers mois? Ça fait plaisir de retrouver le haut des leaderboards, c'est sûr. J'ai très bien joué aujourd'hui. J'ai tapé de très bons drives et mes attaques de greens étaient très bonnes. Ça m'a permis de me mettre assez près des drapeaux et de rentrer quelques putts. Je suis très content du jeu que j'ai développé aujourd'hui. J'étais dans la balle et le travail important que j'ai effectué ces dernières semaines a vraiment été bénéfique. Le parcours de Dar Es Salam se défend fort, ça rajoute à la satisfaction? Je suis d'autant plus heureux d'une telle partie sur ce genre de parcours qui exige un jeu globalement de qualité. Il ne faut pas avoir de points faibles ici. On le voit bien aux scores de façon globale : le parcours ne pardonne pas les erreurs, quel que soit le secteur de jeu.Comment avez-vous occupé la longue coupure depuis votre dernier tournoi (Tshwane Open)? J'ai beaucoup travaillé mon physique et je me suis vraiment entraîné fort. J'ai mis tout de mon côté pour revenir au niveau. J'ai passé pas mal de temps et de parties avec Julien Guerrier à Lyon. C'est toujours bien de partager des parties avec quelqu'un de son niveau. On s'est bien challengé tous les deux en faisant des parties avec des enjeux financiers qui nous obligeaient à être vraiment concentrés. Je crois que ça nous a poussé vers le haut tous les deux. Les semaines de pause vous ont été pleinement bénéfiques donc… Je suis content qu'il y ai eu cette coupure en fait. Ça m'a permis de travailler mon fond de jeu et de faire évoluer certaines choses. Je suis allé en particulier voir Benoît Ducoulombier une journée. Je voulais savoir ce qu'il pensait de mon jeu tout en gardant mon propre coach. Que vous a apporté cette pige chez Benoît Ducoulombier? Il m'a regardé taper et m'a clairement dit que je faisais des choses bien, mais que j'avais un gros soucis d'alignement. En gros, sur des coups de fer 7, j'étais aligné 15m à gauche de la cible alors que mes balles partaient pour moi en ligne vers la cible. Sans m'en rendre vraiment compte je faisais des pushs de 15m avec un fer 7 ! Donc on a vraiment bossé sur la préparation du coup. On est resté très simple et ça m'a beaucoup parlé. C'était compliqué au début de recadrer l'oeil avec cet alignement plus cohérent. C'est sûr que si je n'avais eu que deux semaines de pause ça aurait été plus compliqué.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages