Golf - EPGA - Kenya Open - Justin Harding remporte l'Open du Kenya, top 5 pour Langasque et Gonnet

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le Sud-africain Justin Harding s'est adjugé son deuxième titre sur le Tour européen avec six coups d'avance sur les deux premiers Français, Romain Langasque et Jean-Baptiste Gonnet. Leader avec deux coups d'avance, au matin du quatrième tour de l'Open du Kenya, Justin Harding n'a jamais été rejoint sur le parcours du Karen Country Club de Nairobi. Après avoir scoré une nouvelle fois sous le par pour s'imposer en -21 (66+67+64+66), il a laissé à deux longueurs son partenaire de la dernière partie Kurt Kitayama.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'Américain n'a pourtant pas été avare d'efforts, comme en témoignent ses deux eagles réussies sur les par 5 des trous n°6 et 12. Mais le Sud-africain a su garder son sang-froid pour remporter son deuxième succès sur Tour européen, deux ans après sa victoire au Qatar Masters. Jean-Baptiste Gonnet, neuf ans après L'Ecossais Connor Syme et l'Espagnol Sebastian Garcia Rodriguez complètent le quatuor de tête grâce à deux derniers tours en 64 (-7) et 63 (-8), qui ont privé de podium les Français Jean-Baptiste Gonnet et Romain Langasque, tous deux 5e ex-aequo en -15. Le premier n'avait plus été à pareille fête depuis le Qatar Masters en février 2012. En signant 4 cartes sous le par, entre 66 et 68, Gonnet prolonge l'incroyable histoire de son come-back entamé fin 2019 en passant par les cartes européennes, après avoir mis sa carrière entre parenthèses. lire aussi L'actualité du Tour Européen Sur les hauts plateaux kenyans (1795m d'altitude), Langasque a rendu une dernière carte de 65, vierge de bogey, n'en cumulant que 3 au total pour accrocher son premier top 10 de la saison. Les pépins physiques que le Grassois a connus depuis le début de l'année semblent bel et bien écartés. Derrière lui, pointe un autre Azuréen, Victor Dubuisson (16e, -12) loin devant les 7 autres Français à avoir franchi le cut tous pointés au-delà de la 50e place.