Golf - EPGA - Victor Perez : « La Ryder Cup, c'est encore bien trop loin »

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Présent cette semaine au Saudi International, Victor Perez faisait le point sur son état de forme. Le n°1 tricolore offrait son regard sur le retour de l'Open de France et sur une potentielle première Ryder Cup. « Le Saudi International vous a plutôt bien réussi ces dernières années, êtes-vous toujours à l'aise sur ce tracé ?
Oui je me sens vraiment bien sur ce parcours. Les conditions sont toujours exigeantes ici et tout va dépendre d'où on se situe dans la vague du matin ou de l'après-midi. Il y a toujours pas mal de vent l'après-midi et un peu moins le matin. Il y a surtout un gros champ de joueurs et c'est une belle opportunité de prendre beaucoup de points. Mettre rapidement des points au classement de la Ryder Cup, est-ce ce dont vous parlez ?
Chaque semaine l'objectif est de ne rien laisser sur la table. Je veux donner mon maximum et voir ce qui se passe. C'est un gros tournoi avec un champ très fourni. Bien sûr pour gagner il faut un peu de réussite, que les choses se mettent dans le bon sens. Mais c'est un parcours qui me va bien et qui me donne envie de bien performer.

Même si on est encore loin du compte, cette Ryder Cup devient-elle plus concrète ?
Non c'est trop loin. Septembre c'est... Il peut encore se passer tellement de choses dans un sens ou dans l'autre. Vous connaissez bien ma façon de fonctionner, je me focalise vraiment sur ce que j'ai à faire cette semaine. Je veux d'abord bien finir cette série de tournois dans les émirats avant de partir aux USA et de me concentrer sur ce nouveau bloc de tournois de mon année. On est beaucoup trop loin pour parler concrètement de Ryder Cup. Quels seront donc vos prochains tournois ?
Après ce Saudi je pars aux USA. L'idée va être de disputer quelques épreuves avant le Masters. Je rentrerai ensuite en Europe pour disputer l'Open de France qui s'est rajouté un peu par surprise à mon programme. Ce sera le début d'un deuxième bloc de tournois en Europe pour moi. Victor Perez « Représenter mon pays est très important. Et même s'il ne devrait pas y avoir de public, c'est très important de redonner de mon temps à l'Open de France » Quelle a été votre réaction suite à la réapparition de l'Open de France au calendrier ?
C'est top parce que tout le monde en France était déçu de ne pas voir cette icône du Tour européen au calendrier. C'est un des plus anciens tournois du Tour sur un parcours que les joueurs adorent. Forcément c'était une déception à la base, mais le plaisir de retrouver cette place en mai est d'autant plus grand. C'est top au final que les choses se goupillent positivement pour l'Open de France. Est-ce important en tant que n°1 tricolore de répondre présent à cette épreuve en 2021 ?
C'est super-important ! Représenter mon pays est très important. Et même s'il ne devrait pas y avoir de public c'est très important de redonner de mon temps à ce tournoi. C'est en plus une épreuve que j'ai très envie d'accrocher à mon palmarès. Il faut retourner la faveur au Tour, aux golfeurs Français même s'ils ne pourront pas être physiquement présents. Il faut que le drapeau Français soit bien représenté sur ce tournoi.

Voir Grégory Havret ambassadeur de l'Open de France, ça vous inspire quoi ?
C'est top de le voir prendre de telles responsabilités sur un tel tournoi. Il va peut-être pouvoir amener une touche plus personnelle, même si en période de Covid il sera forcément un peu limité. Mais malgré tout, c'est vraiment chouette de le voir endosser ce nouveau costume. Je suis certain que ce sera un très bon ambassadeur du tournoi et même du golf en France. Est-ce une déception de voir l'Open de France faiblement doté ?
Si on s'était dit il y a quatre ans que l'Open de France aurait du mal à retrouver une place au calendrier et qu'il offrirait 1,5 million de prize money, on aurait peut-être eu du mal à le croire. Sauf qu'en décembre dernier le tournoi n'était même pas au calendrier. Donc il faut prendre les choses avec un peu de recul et se rendre compte que c'est une opportunité, un beau tournoi, malgré tout une belle somme de points à prendre. Il faut respecter ce tournoi et lui donner tout ce qu'on peut. »