Golf - LET - Céline Boutier s'impose au Lacoste Ladies Open de France

·2 min de lecture

Au coude à coude avec l'Écossaise Kylie Henry au départ du 18, Céline Boutier l'a finalement emporté après un ultime birdie. La Française de 27 ans rentre encore un peu plus dans l'histoire du golf Français avec cette victoire. Partie avec un coup d'avance, Céline Boutier ne pouvait rêver d'un meilleur départ. Trois birdies sans aucun bogey sur son aller et la Française se retrouvait à -11, deux coups devant sa plus proche concurrente. Mais une balle dans les ronces au 11 et trois putts sur le green du 12 lui ont fait perdre deux coups et laissé la place de leader à l'Écossaise Kylie Henry. Un birdie de Boutier au 14 et les deux femmes se présentaient toutes les deux à -10 au départ du 18. Après avoir trouvé le bunker sur son départ, la Française a attrapé un bout de green pour se laisser un putt de 12 mètres pour birdie alors que l'orage grondait au loin et menaçait de venir contrarier le probable play-off qui s'annonçait. Un problème vite écarté par la ficelle de la double lauréate de la Solheim Cup tandis que Henry se contentait d'un par, laissant à la Francilienne la joie de soulever pour la première fois un trophée devant son public. Deux Français sur la troisième marche du podium « C'est difficile de classer mes victoires mais c'est vrai que l'Open de France est assez spécial pour moi. C'est un tournoi que je viens faire presque tous les ans et que j'avais vraiment envie de gagner. Et puis pouvoir gagner devant le public français, c'est génial. » Elle devient la cinquième Française à soulever le trophée de l'Open de France après Marie-Laure de Lorenzi en 1988, 1993, 1995, Patricia Meunier-Lebouc en 2000, Stéphanie Arricau en 2004 et Céline Herbin en 2015. Deux autres Françaises sont présentes sur le podium de ce Lacoste Ladies Open. Âgées de 21 et 24 ans, Pauline Roussin-Bouchard et Anaïs Meyssonnier terminent toutes les deux sur la troisième marche du podium à trois coups de la leader en compagnie de l'Argentine Magdalena Simmermacher. « C'est une des plus belles semaines de ma carrière, confiait Meyssonnier à la fin de sa partie. J'ai fait une deuxième place sur le Letass (deuxième division européenne) donc une troisième sur le LET (Tour européen féminin) c'est génial ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles