Golf - LPGA - Cinq choses à retenir du succès de Céline Boutier sur le LPGA Tour

·3 min de lecture

La Française Céline Boutier n'a pas fait semblant en remportant, dimanche, sa deuxième victoire sur le LPGA au ShopRite Classic devant quelques-unes des meilleures planétaires. Voici cinq éléments à retenir d'un triomphe retentissant. Un dimanche de gala Ce deuxième succès sur le LPGA de Céline Boutier a été acquis suite à un dimanche de gala. La joueuse du Paris Country Club égalait son record personnel de 63 (-8). Un dernier tour en plus vierge du moindre bogey, pour boucler son tournoi à 14 sous le par. Le mieux, c'est que cette performance suit de près son succès au Lacoste Ladies Open de France, comptant pour le LET, quelques jours plus tôt !

Des cadors aux trousses Il fallait contenir les assauts de quelques-unes des meilleures joueuses de la planète pour s'imposer dans ce ShopRite LPGA Classic. Ainsi, Céline Boutier partageait son dernier tour avec la n°11 mondiale Brooke Henderson qu'elle parvenait à devancer d'un coup. Elle s'offrait la même marge finale sur Jin Young Ko (n°2 mondiale) et Inbee Park (n°3), deux anciennes n°1 mondiales et multiples vainqueures de Majeurs.

Une place dans l'Histoire Mine de rien, Céline Boutier rentre dans l'Histoire du golf français avec ce deuxième succès parmi l'élite mondiale. Elle rejoint Patricia Meunier-Lebouc et Anne Marie Palli au palmarès des Françaises les plus titrées sur le LPGA Tour.

lire aussi Céline Boutier, la machine à gagner du golf français Un putting de folie En général, quand on joue 63, c'est que le golf va plutôt bien globalement. Mais c'est surtout le putting de Céline Boutier qui a été de son propre aveu ultra-performant. La Parisienne n'a eu besoin que de 26 putts lors du dernier tour (31 la veille et 28 le premier jour). Sa moyenne de 28 putts au long de ce tournoi en dit long sur la qualité de son flat stick.

Progression au classement Bien sûr quand on domine un tel champ de joueuses, le bond au classement planétaire est important. Céline Boutier passe ainsi de la 66e à la 34e place mondiale (elle grimpe aussi au 16e rang de la Race to CME, le classement du LPGA). Une progression logique après une période si faste : succès à la Solheim Cup (l'équivalent féminin de la Ryder Cup), victoire au Lacoste Ladies Open de France et donc la semaine passée sur le LPGA.

lire aussi Toute l'actualité du golf

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles