Golf - Masters - Majeurs - Tiger Woods en maîtrise pour la première journée du Masters 2020

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Tiger Woods, le tenant du titre du Masters, a signé un solide 68 ce jeudi à Augusta pour pointer aux avants postes (4e provisoire). Ce premier tour du Tigre a même sonné très juste à plusieurs titres. Défendre sa veste au Masters n'est jamais chose facile. Et tout Tiger Woods qu'il est, le Tigre ne débarquait pas à Augusta rempli d'une grande confiance. Ses récents résultats n'étaient pas très engageants. Cut manqué à l'US Open, 72e du Zozo Championship... Pire, depuis sa reprise en juillet, Tiger n'avait pas fait mieux qu'une modeste 37e place au PGA Championship. Sauf que Woods et l'Augusta National c'est une histoire à part. Et ce jeudi, le quintuple vainqueur de la veste verte a prouvé une nouvelle fois sa science de l'endroit. Son 68 du premier tour fleurait bon une réelle maîtrise de son sujet. On a presque l'agréable impression qu'il ne pouvait pas rendre « pire » que ce premier score. Maîtrise des profondeurs Il est de notoriété golfique que la qualité des attaques de greens construit grandement une carte à Augusta. Et, un peu comme en 2019, Woods a semblé en maîtrise de son jeu de fer et surtout de ses profondeurs. Variant les trajectoires et les hauteurs à l'envie (ces coups punchés aux 4 et 6 filent direct au panthéon), le Tigre était clairement « dans le ballon » malgré quelques micros ratés ici ou là, à l'arrivée peu préjudiciables (comme au 5 après un deuxième coup frôlant la punition du bunker de fond). Très souvent ses coups, même joués depuis le rough plus dense qu'à l'habitude restaient sous le trou et dans les bonnes zones. Mieux, Woods prenait visiblement du plaisir à décocher les unes après les autres des flèches de grande classe. 10 Comme le nombre de fairways trouvés ce jeudi par Tiger Woods. Et globalement à part au 14, le driver du Tigre était très juste. La vitesse dans les mains Le putter de Tiger Woods n'a pas été ultra bouillant, non. Mais il n'a pas été congelé non plus, loin de là. Mieux, Woods ne s'est jamais fait peur sur les greens malgré quelques longs défis à relever. Car lorsque les dancefloors georgiens très réceptifs éjectaient quelques coups bourrés d'effets loin des drapeaux, Woods s'appuyait sur un « lag putting » de gala. Sur les délicats putts de plus de 10m, Tiger avait clairement la vitesse dans les mains. Comme au 7 (14m) ou au 14 (17m) déposé en douceur à quelques centimètres de leur cible. Plus important encore, les putts de retour du Tigre ont TOUS trouvé leur cible et avec la bonne vitesse donc sans frayeur. Une précieuse confiance s'accumule et une précieuse énergie est conservée sur les greens pourtant si sélectifs de l'Augusta National GC. Tiger Woods n'a concédé aucun trois putts au tracé dans ce premier tour Les par 5 : bien, mais pas top Là encore c'est un classique géorgien : cumuler des birdies sur les par 5 d'Augusta est un passage obligé pour qui veut y scorer. Woods l'a plutôt bien fait et y a même entamé sa moisson 2020 au 13 (son 4e trou du jour). Agressif, Tiger l'a été puisqu'il les a presque tous tentés en deux après de solides mises en jeu. Précis un peu moins. Au 13, son premier birdie du jour, Woods manquait de peu l'humide correctionnelle. Au 15, son coup de fer survolait le green et une merveille de chip putt lui offrait un nouveau birdie. Au 2, c'est le bunker qui accueillait le Tigre qui devait se contenter d'un par. Et au 8 c'est le troisième coup de wedge qui n'avait pas la précision escomptée. L'enseignement : Tiger en avait sous le pied ce jeudi !