Golf - Masters - Sergio Garcia remporte le 81e Masters à Augusta

L'Equipe.fr

Sergio Garcia a empoché ce dimanche le 81e Masters sur le parcours de l'Augusta national (Géorgie, États-Unis). C'est en prolongations face à Justin Rose que l'Espagnol a conquis son premier titre Majeur. Il y a surement eu une intervention divine signée Seve Ballesteros, lui qui aurait eu 60 ans ce dimanche à Augusta. Et comme par hasard, c'est Sergio Garcia qui en a profité. L'Espagnol a remporté le Masters après un trou de prolongation face à Justin Rose. Les deux hommes étaient à égalité après 72 trous joués à 9 sous le par total. Mais Garcia signait un sublime birdie contre un bogey de son adversaire sur le premier trou de playoff. Il peut enfin enfiler sa première veste verte. Mais que le chemin fut sinueux...Super contre dieselUn début de partie canon (deux birdies sur les trois premiers trous) offrait très rapidement deux coups d'avance à un Garcia offensif. Mais c'était sans compter sur la solidité légendaire de son partenaire du jour et principal adversaire : Justin Rose. Trois birdies consécutifs aux 6, 7 et 8 permettaient à l'Anglais de remettre les compteurs à zero après les neuf premiers trous.Amen CornerLe champion olympique de Rio semblait même prendre un ascendant certain quand Garcia buttait sur le fameux Amen Corner de l'Augusta National. Ce diabolique enchaînement des trous 10 à 13 coûtait deux coups à Garcia (bogeys aux 10 et 11) pendant que Rose manquait des birdies aux 11, 12 et 13. C'est d'ailleurs sur ce même par 5 que Garcia aurait pu totalement sombrer. Drive dans les bois à gauche. On croit la balle mal en point, mais elle repose sur les épines de pins et permet un recentrage tant bien que mal après un drop (balle injouable). Le par de Garcia, deux coups plus tard d'un putt incisif d'un peu plus de 2m vaut de l'or.L'intervention quasi divineLa fin de partie tourne alors vraiment au mano a mano. Les deux européens sont en effet détachés du reste du champ dans la dernière ligne droite. Au 14, Garcia revient à un coup, d'un birdie avec option poing serré. Puis sur le par 5 suivant, le deuxième coup de fer 8 de l'Espagnol va jusqu'à toucher le drapeau pour s'immobiliser à 4m du trou. Son putt pour eagle semble s'arrêter à quelques centimètres de la cible avant qu'un ultime tour de roue quasi divin (Seve, c'était toi ?) ne la fasse tomber. Le birdie bien construit de Rose sur ce même par 5 met les deux hommes à égalité parfaite.Rose toujours piquant Le départ du 16 de Garcia est un nouveau coup de tonnerre. La balle est déposée à moins de 2m du trou pour birdie. Mais Justin Rose d'une flèche plein piquet dépose sa balle tout juste sous le trou (putt en montée). Le vainqueur de l'US Open 2013 enquille birdie et sort de cet ultime par 3 du parcours avec un coup d'avance puisque Garcia ne concrétise pas sa franche occasion.L'erreur de trop pour Rose Mais le match vit un nouveau rebondissement dès le trou suivant quand Justin Rose trouve le bunker de green de ce par 4 après un deuxième coup trop court. Sortie délicate, putt manqué, bogey. Garcia de son côté signe un par sans histoire pour revenir à égalité parfaite au départ du 18. Les deux hommes signent deux ultimes pars non sans avoir chacun leur tour tenté le birdie qui aurait tué le match. Le playoff est alors incontournable.Pas de suspens Dès le premier coup de Justin Rose au 18 pendant ce playoff, la messe est quasi dite. Un drive poussé à droite sous les arbres tandis que Garcia fend le fairway en deux. Impossible pour l'Anglais de tenter le green alors que son adversaire trouve le bon plateau en deux coups. Rose tente de sauver sa peau d'un ultime putt pour par qui manque le trou. Garcia a alors deux putts pour une première victoire Majeur. Il n'en aura besoin que d'un seul. Sergio Garcia devient ainsi le troisième espagnol à remporter le Masters après Severiano Ballesteros et Jose-Maria Olazabal.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages