Golf - Masters - Victor Perez dans le dur au premier tour du Masters

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Première journée très compliquée pour Victor Perez au Masters. Le n°1 Français joue 78 et devra batailler dur pour espérer franchir le cut ce vendredi. C'est la journée que n'importe quel golfeur redoute : celle où rien ne se passe, celle où tout un tas de détails jouent contre soi. Celle où le toucher pointe aux abonnés absents et où le putter semble fou sur les greens. C'est le genre de calvaire golfique en forme de 78 qu'a vécu Victor Perez, ce jeudi, sur un Augusta National Golf Club aux crocs acérés. lire aussi Suivez le Masters en direct Mise en route compliquée Premier drive erratique au 1 finissant dans un bunker de fairway et vite rattrapé d'une merveille de chip pour un solide par. Premier bogey du jour suite à un chip trop appuyé au 2 après avoir sagement joué ce par 5 en trois coups... Nouveau par sauvé de la pointe du putter au 3. Erreur de club au 5 sur le deuxième coup qui file derrière ce green très délicat pour un deuxième bogey. Une nouvelle boulette suivait quelques minutes plus tard au 6 : coup de fer trop appuyé derrière le green, putt depuis les abords du green qui reste court et nouveau bogey. Perez frôlait le birdie au 7 d'un long putt cette fois très bien dosé. Il survolait le green du 8 en deux coups, mais gâchait cette opportunité d'un nouveau putt hors de green tendance TGV, totalement manqué. Augusta sans pitié Le tracé géorgien serrait davantage la gorge du Français au 9. Drive lâché à droite sous les pins, recentrage extraordinaire qui trouvait le coeur du green, mais trois putts pour un nouveau bogey. L'aller était franchi en 40 coups... Le retour du meilleur tricolore au classement mondial n'allait malheureusement être que la suite de ce long chemin de croix. Mise en jeu manquée sur la gauche du 10 et green de fait très délicat à trouver en régulation. Le chip du Tarbais en bordure gauche du green de ce par 4 partait même à 300 km/h et filait se nicher dans la butte adjacente pour un nouveau bogey. Au 11, le Français voyait son deuxième coup tomber à quelques centimètres du mat, mais un nouveau trois putts le faisait encore rétrograder. Il touchait le trou au 12 lors d'une tentative de birdie et concédait un nouveau point au 13 après avoir tenté le green de ce par 5 en deux coups. Sa balle manquait de quelques mètres le green et filait se noyer dans le Rae's Creek. La (petite) délivrance Un premier birdie tombait enfin dans la besace du Français au 15. Après un bon drive, l'attaque de green de Perez trouvait le bunker de droite de ce par 5. La sortie était délicatement déposée à 3,5m du trou et le putt trouvait sa cible. Un nouveau point pouvait être grappillé au 16 (par 3) suite à un coup de fer déposé à moins de 3m du trou. Mais le putt du Français ne prenait pas la pente escomptée.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un nouveau solide coup de fer au 17 semblait être promis à un sort agréable. Mais la fermeté des greens d'Augusta en décidait autrement : la balle filait à plus de 15m du trou... Perez frôlait le birdie d'un rien, mais devait batailler sur le putt de retour pour sauver le par. Scénario quasi identique au 18 : le deuxième coup du du Français trouvait le bon plateau tout au fond du green. Mais sa balle ne parvenait pas à rester immobile et filait à 12m du trou. Deux putts plus tard et Victor Perez signait un lourd 78. Il devra batailler dur pour espérer franchir le cut ce vendredi