Golf - PGA Tour - Polémique Reed: quand les joueurs s'expriment

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le drop controversé de Patrick Reed samedi dernier au Farmers Insurance Open n'en finit pas d'enflammer les réseaux. Mais ce sont encore les pairs de l'Américain qui en parlent le mieux. Pas facile d'échapper à la tempête de tweets et autres réactions enflammées autour du drop très controversé de Patrick Reed samedi dernier au Farmers Insurance Open (qu'il a empoché au passage...). Mais le tribunal des réseaux sociaux est bien moins pertinent que les dires des pairs de l'Américain sur le PGA Tour. Et là non plus, l'ambiance n'est pas totalement au beau fixe quant aux actes de Captain' America.

Le vestiaire grogne Interrogé en fin de partie ce dimanche, le joueur américain Xander Schauffele précisait n'avoir pas vu la vidéo du fameux drop, mais ne mâchait pourtant pas ses mots quand on lui demandait comment il aurait géré pareille situation : « Je ne me serais clairement pas mis dans une position amenant à ce type de polémique. Si j'arrive sur une balle pluguée, je vais attendre que mes partenaires ou un arbitre soient d'accord avec moi avant de faire quoi que ce soit. J'aurais attendu un arbitre. De toute manière, à en croire les officiels, il (Patrick Reed) a tout fait dans les règles et personne n'en démord. C'est sûr que les discussions entre joueurs ne sont pas bonnes à ce sujet. Mais il (Reed) est protégé par le Tour et c'est, je crois, tout ce qui compte. » Lanto Griffin, 7e à Torrey Pines « Cette situation est dure à vivre. Ça nous rend dingues » L'Américain Lanto Griffin, 7e à Torrey Pines, confirmait la sourde grogne des vestiaires : « C'est très dur de juger cette situation précise pour n'importe quel joueur qui n'était pas sur place. Le golf est un sport basé sur l'esprit sportif au sens pur du terme. Mais à en croire les autres joueurs, 99 % d'entre eux n'auraient pas pris un tel drop de cette manière. Cette situation est dure à vivre, ça nous (les joueurs) rend dingues, mais c'est comme ça... » Et lorsqu'on lui demande comment il aurait agi, Griffin précise la marche à suivre : « La règle tacite est que lorsqu'on a un doute sur une situation qui peut nous donner un avantage et qu'il n'y a pas 100 % de certitude, alors il ne faut pas agir. Mais encore une fois, je n'étais pas sur place lors de ce drop précis, je n'y ai pas assisté, c'est très dur pour moi de vraiment juger la chose. » Rory, le bénéfice du doute Rory McIlroy s'exprimait également sur le drop polémique ce dimanche. L'ex n°1 mondial, lui aussi sous le feu des critiques à la suite d'un drop similaire au 18 le samedi, donnait un point de vue clair sur le débat : « Je donne à Patrick Reed le bénéfice du doute, d'autant que j'ai été dans une situation similaire le même jour. Pour moi, tout ça est un peu une tempête dans un verre d'eau dans le sens où quand on arrive sur nos balles, on fait avec les infos dont on dispose.

De ce que j'ai vu dans la vidéo, Patrick avait été informé comme moi que personne n'avait vu sa balle rebondir. Comme lui, j'ai jeté un oeil à ma balle qui était pluguée. Elle était dans son pitch, donc je l'ai relevée après en avoir informé mon partenaire de jeu. Et à partir de là on applique la procédure qui prévaut. »