Golf - PGA Tour - Sony Open - Kevin Na comme à la maison au Sony Open

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Jim Furyk
    Jim Furyk
    Golfeur américain

Kevin Na s'est emparé de la tête du Sony Open après le premier tour. Le tenant du titre du titre a posté 61 (-9) ce jeudi pour s'offrir un coup d'avance sur Jim Furyk et Russel Henley. Paul Barjon est 24e après un 66 (-4). Il y a des bonnes habitudes qui ne se perdent pas. Kevin Na a les siennes sur le parcours du Waialae Country Club. Le tenant du titre de ce Sony Open a idéalement démarré la défense de son titre en cumulant sept birdies et un eagle sans la moindre erreur. Na pointait même à huit sous le par après 12 trous. lire aussi Tous les scores du Sony Open « J'ai joué de façon incroyable, avouait-il au recording. J'ai tout bien fait aujourd'hui et mon jeu de fer était proprement incroyable. J'ai eu un contrôle des distances génial tout au long de ce premier tour. Je me suis donné une chance de signer ce mythique score de 59. J'ai tout donné pour y parvenir. Je suis juste un peu déçu que quelques putts que j'estimais très bons ne soient pas tombés. Dans l'ensemble ça reste un très bon premier tour. »

Furyk en furie Kevin Na vise à devenir le premier joueur depuis Jimmy Walker (2014-2015) à remporter le Sony Open deux années de suite. Son 61 (-9) du jour lui permet de devancer d'un coup un duo composé de ses compatriotes américains Russel Henley et Jim Furyk. 11 Kevin Na est le joueur qui a signé le plus grand nombre de cartes de 62 ou moins sur le PGA Tour depuis 1983. Il en cumule 11 et devance même Tiger Woods et Justin Thomas de deux unités ! Longtemps en tête du tournoi, ce dernier signait sept birdies et un trou en un au 17 (par 3 de) d'un coup de fer 6, contre une unique bavure dès son premier trou du jour.

« Je n'étais pas persuadé d'avoir choisi le bon club, expliquait Furyk à propos de ce coup de fer 6 magique au 17. Mais Fluff (Mike Cowan, son caddie) m'a assuré que c'était le bon choix. Je n'ai pas forcément tapé le meilleur coup de ma vie, mais la balle a volé le green de quelques mètres, s'est idéalement posée sur le green et a tranquillement roulé jusqu'au trou. » Furyk, qui évolue désormais principalement sur le Champions Tour (circuit senior), n'avait pas réussi le moindre trou en un en compétition depuis le WGC Bridgestone Invitational en 2011. « Ce n'est pas parce que je vais bientôt avoir 52 ans que je suis ici pour prendre du bon temps à la plage, plaisantait l'ex capitaine de Ryder Cup. Je veux bien jouer ! » Paul Barjon bien lancé Bonne entame de tournoi pour Paul Barjon qui retrouve le chemin des fairways après une longue pause. Le seul Français détenteur d'une carte pleine sur le PGA Tour cette saison démarre son année 2022 par un solide 66 (-4). Avec cinq birdies contre un unique bogey (au 18, son 9e trou du jour), le Néo-Calédonien s'offre une 24e place provisoire. lire aussi Paul Barjon : « Je vais enfin pouvoir enchaîner les tournois » Plutôt très habile fers en mains, il trouvait 15 greens en régulation, un peu plus de la moitié des fairways. Seul un putting moins bon que la moyenne du champ dans ce premier tour l'empêche de figurer plus haut au classement.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles