Golf - Ryder Cup - Les premiers matches de la Ryder Cup 2021 dévoilés

·3 min de lecture

Les quatre premières rencontres de la Ryder Cup ont été révélées à l'occasion de la cérémonie d'ouverture. Et ces foursomes donnent déjà le ton. La cérémonie d'ouverture de la 43e Ryder Cup disputé à Whistling Straits dans le Wisconsin a été l'occasion de dévoiler les rencontres de la première session. À partir de 7h05 ce vendredi (14h05 en France) le premier foursome lancera donc les hostilités. Voici donc les quatre premiers chocs : Match 1 (7h05, heure locale) : le combat des chefs Sergio Garcia / Jon Rahm (Europe) vs Jordan Spieth / Justin Thomas (USA) L'analyse : Ouvrir le bal d'une Ryder Cup n'est jamais chose aisée. Il faut même des profils en acier trempé capables d'affronter la pression du 1er tee-shot, sans doute le coup de golf le plus difficile à réaliser. Et les deux capitaines ont logiquement envoyé du très lourd d'entrée. Côté européen, une paire 100% espagnole comprenant le recordman de points cumulés dans l'histoire de la Cup (Garcia, 25 ½) et le n°1 mondial (Rahm). Face à eux, deux cadors qui se connaissent depuis l'enfance et qui ont surtout déjà une expérience de la Ryder Cup. Le pronostic : L'Europe possède un léger avantage tant en expérience qu'en force de frappe. Mais les USA doivent donner le ton et cette paire a pour mission d'apporter un point d'entrée. Match 2 (7h21) : l'équilibré Paul Casey / Viktor Hovland (Europe) vs Dustin Johnson / Collin Morikawa (USA) L'analyse : Lancer des débutants à l'épreuve dès le deuxième match en dit long sur la confiance que les deux capitaines ont en Viktor Hovland et Collin Morikawa. Tous deux seront accompagnés de joueurs très expérimentés. Ce match devrait être un rude combat. Le pronostic : Ces deux associations paraissent très équilibrées sur le papier. La gestion des émotion d'une première Ryder Cup fera surement la différence. Mais c'est le genre de match à finir par un nul. Match 3 (7h37) : l'inédit Matt Fitzpatrick / Lee Westwood (Europe) vs Daniel Berger / Brooks Koepka (USA) L'analyse : Côté Europe, les deux Anglais affichent un visage idéal pour un foursome. Un joueur ultra expérimenté (Westwood, 11 Ryder au compteur) et un autre au jeu réglé comme du papier à musique (Fitzpatrick). Mais de l'autre côté, c'est un bombardier (Koepka) qui donnera la réplique à un joueur réputé lui aussi pour sa solidité globale (Berger). Seule inconnu, la manière dont ce dernier va gérer ses débuts. Le pronostic : La paire américaine inédite est délicate à analyser, mais elle risque de donner des sueurs froides à une paire européenne qui doit répondre présente et devrait faire course en tête. Match 4 (7h53) : le bouquet final Rory McIlroy / Ian Poulter (Europe) vs Patrick Cantlay / Xander Schauffele (USA) L'analyse : Un ultime match du genre explosif. Côté européen, ce sont deux des piliers de la formation d'Harrington qui se retrouvent en foursome. On se souvient qu'en 2012, c'est cette même paire qui avait redonné vie à l'Europe avec le final qu'on connait. Face à eux, deux « rookies » au palmarès déjà très fourni. Cantlay a empoché la FedExCup et a été élu joueur de l'année, Schauffele a lui empoché le titre olympique. Une association qui transpire la solidité. Le pronostic : L'Europe part favorite vu son envergure et son expérience, mais la doublette américaine peut créer la (grosse) surprise si elle gère l'émotion d'une première dans le grand bain. Le foursome Kesako ? C'est une formule de jeu par équipe de deux joueurs. Chaque binôme joue alternativement la même balle. Comme la Ryder Cup se dispute en format match-play, le meilleur score sur chaque trou remporte un point. La rencontre peut aller jusqu'au 18e trou et se terminer par une égalité. Mais elle peut aussi se boucler bien plus tôt si l'un des camps a amassé plus de points que de trous restant à jouer.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles