Golf - Tour Européen - Jouer au paradis de l'Afrasia Bank Mauritius Open : mode d'emploi

L'Equipe.fr
L’Equipe

L'Afrasia Bank Mauritius Open débute ce jeudi dans un cadre paradisiaque. Mais malgré le soleil, la plage qui tend les bras et les cocotiers, il faut performer. Comment font les meilleurs pour rester malgré tout concentré sur leur boulot ? Il y a des bureaux plus désagréables que d'autres. Celui que propose l'île Maurice pour cette 5e édition de l'Afrasia Bank Mauritius Open est horriblement paradisiaque. Soleil, température estivale, lagon turquoise à quelques encablures du parcours, cocotiers et champ de cannes à sucre en toile de fond. Dur de ne pas oublier qu'une épreuve du Tour européen a bien lieu sur le parcours de l'Heritage et que les 156 joueurs présents sont bien au « bureau ». Ce mercredi après-midi, sous une chaleur de plomb, les cadors déroulaient leurs gammes au practice comme si de rien était. Deux petits nouveaux sur le Tour tapaient inlassablement. Deux Robin même : Roussel et Sciot Siegrist. Et tous deux avaient le sourire aux lèvres quand on leur posait la question qui tue : ont-ils l'impression d'être au travail dans un tel cadre ? « C'est sûr que l'endroit est du genre idyllique, répondait Roussel, tout juste promu du Challenge Tour. Mais ça ne m'empêche absolument pas de mettre le même genre d'intensité que sur un tournoi au cadre moins parfait. Là par exemple, j'ai déroulé l'exacte même routine de jeu que sur n'importe quel tournoi. J'ai tellement envie de bien jouer que même si le décor est parfait, je reste concentré sur ce que j'ai à produire ». Étalonnage de chaque club et de chaque distance au menu donc, radar de mesure et caddie aux pieds nus - ça aussi, c'est un détail très local - à l'appui. 12 Comme la taille du contingent tricolore du genre très fourni pour cet Afrasia Bank Mauritius Open. Benjamin Hébert, Romain Langasque, Julien Guerrier, Thomas Linard, Antoine Rozner, Grégory Havret, Matthieu Pavon, Adrien Saddier, Clément Sordet, Raphaël Jacquelin, Robin Roussel et Robin Sciot-Siegrist seront de la partie au paradis. Même son de cloche du côté de Robin Sciot Siegrist qui lui aussi débute sa carrière sur le Tour européen. « Bien sûr qu'on se rend compte du genre d'endroit dans lequel on fait notre métier, avoue sans détour le tout récent promu des cartes européennes. C'est sûr que ça fait partie des endroits les plus agréables de la saison. Mais il ne faut pas tomber dans le panneau du côté plage, piscine... On est là pour rendre la meilleure carte possible et la préparation doit être tout aussi précise que d'habitude. Bon, ça n'empêche pas de profiter de la piscine en rentrant à l'hôtel. » Mine de rien, les à-côtés du golf ont leur importance cette semaine. Nombreux sont les joueurs à avoir convié femme, enfants ou amis proches pour pleinement profiter de l'expérience d'une semaine à part. Nicolas Colsaerts aura par exemple son épouse au sac pour cet Afrasia : « Ce sera la première fois même, répondait en souriant le vainqueur de l'Open de France. Il va sûrement se passer de drôles de trucs, mais c'est aussi une expérience nouvelle et une façon de nous faire vivre un moment à part tous les deux. Mais ce n'est pas non plus un tournoi de plage. Il va falloir taper de sacrés coups de golf sur ce parcours et rester concentré si on compte bien y figurer. » Pour certains, dont Romain Langasque cet Afrasia Bank Mauritius Open est en plus l'épilogue d'une dense saison : « Je sors fatigué de cette longue année, c'est sûr, expliquait ce dernier au micro du Tour européen. Mais j'adore tellement cet endroit et ce parcours que c'était important de répondre présent. Je vais essayer de profiter un maximum du resort, de me reposer au mieux avec mes proches pour donner le maximum pendant le tournoi. On verra ce qui se passera, mais je suis confiant sur la forme de mon jeu. » L'Afrasia Bank Mauritius Open en bref Le tournoi n'existe que depuis 2015 et se dispute alternativement sur les parcours de l'Heritage Golf Club et du Four Seasons Golf Club Mauritius at Anahita. C'est la première épreuve tri sanctionnée par le Tour européen, le Sunshine Tour (Afrique du Sud) et l'Asian Tour. Sept anciens joueurs de Ryder Cup sont de la partie cette année dont Thomas Pieters, Nicolas Colsaerts ou Paul Lawrie. Le tenant du titre Kurt Kitayama n'est pas présent, à l'inverse du vainqueur de l'édition 2015 George Coetzee.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi