Golf - Tour Européen - Ryan Fox leader d'un Saudi International interrompu par la nuit

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Ryan Fox s'offre les commandes du Saudi International après deux 67 consécutifs. Le Néo-Zélandais partage le trône avec Stephen Gallacher qui a été arrêté par la nuit. Victor Perez (7e) et Antoine Rozner (12e) accélèrent. Une averse, un solide orage et une belle interruption. Voilà ce qui a empêché 48 joueurs de boucler leur deuxième tour du Saudi International. Mais Ryan Fox est non seulement passé entre les gouttes, mais a réussi à achever sa deuxième partie dans le temps. Bilan comptable : un nouveau 67 pour pointer à 10 sous le par, tout en haut du leaderboard.

Le puissant Néo-Zélandais partage la plus haute marche avec Stephen Gallacher à qui il reste six trous à jouer... Andy Sullivan (66) et Bernd Wiesberger (68) font partie des veinards installés tranquillement au 3e rang à -8. Dustin Johnson, en pleine entreprise de démolition du terrain était -5 journée alors qu'il a été stoppé au départ du 15. le n°1 mondial pointe lui aussi au 3e rang. Les frenchies accélèrent Victor Perez réalisait une journée très contrastée lorsqu'il a été interrompu au départ du 14. Après un double bogey dès le 2, le n°1 Français fonçait tête baissée à la reprise (jouée dans des conditions de vent totalement absentes ou presque) et enquillait six birdies entre le 4 et le 13. Le Tarbais filait illico une fois le jeu interrompu, anticipant une reprise matinale forcée le lendemain pour boucler ce deuxième tour.

Antoine Rozner avait quant à lui tout son temps. Le Parisien était même tout sourire au départ du 18 quand un arbitre lui confirmait qu'il aurait le temps de boucler son parcours dans les temps : « C'est la bonne nouvelle du jour ça ! », plaisantait le Racingman au départ du 18. Pourtant sa partie n'était pas du genre désagréable.

Elle était même très engagée ! Ce 67 (-3) n'a été entaché que d'un unique bogey après un drive lâché dans un épais rough au 14 avec 3 putts à suivre. Le reste du temps, Antoine Rozner décochait flèches après flèches fers en mains tout en tapant fort et juste. Seul un putting un peu plus tranchant empêche le Français de grimper plus haut au classement à l'entame du week-end. Romain Langasque fait lui aussi partie de ces chanceux ayant par deux fois signé leurs cartes ce vendredi. Auteur d'une partie combative et surtout patiente, Lancaisse a su rebondir après un coup de fer du genre... moche/plouf... au 16 (double bogey) pour enquiller cinq birdies sur ses onze derniers trous (il partait du 10). Le grand jeu est toujours aussi solide et le putter commence à chauffer. Derrière, il faudra patienter un peu pour savoir si Mike Lorenzo Vera (70 ce vendredi), Julien Guerrier (-1 total avec encore 7 trous à jouer), Victor Dubuisson (69, par total) et Matthieu Pavon (dans le par total avec encore 7 trous à boucler) seront de la fête ce week-end. Pour l'instant le cut est fixé dans le par. Ça risque d'être un peu juste pour Joël Stalter (72, +1 total) qui a subi les pires conditions de vent possibles dans la matinée, comme la veille... Alexander Levy a bouclé son tournoi par un 73 (+4 total), Benjamin Hébert a encore deux trous à jouer mais pointe à +4 total lui aussi la faute à un driving globalement absent. Raphaël Jacquelin n'a pas attendu la reprise du jeu pour boucler son deuxième tour. Loin du cut, il a préféré filer et a donc été disqualifié. Plus d'infos à suivre...