Golf - EPGA - Thomas Detry en tête du Dubai Desert Classic

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Thomas Detry surgit en tête de l'Omega Dubai Desert Classic après deux tours. Le 67 du Belge lui permet de pointer à -10, un coup devant Robert MacIntyre. Alexander Levy est le meilleur Bleu en 12e place à -6. Thomas Detry s'offre la tête de l'Omega Dubai Desert Classic à mi-parcours du tournoi. Le Belge de 28 ans a signé un nouveau 67 (-5) pour pointer en tête à 10 sous le par après deux tours sur le parcours Majlis de l'Emirates Golf Club à Dubaï. En quête de son premier titre individuel, Detry n'a pour l'instant pas concédé le moindre point au tracé des émirats. 3 Depuis son arrivée sur le Tour européen en 2016, Thomas Detry cumule trois places de second. Deux d'entre elles ont été signées l'an passé lors du UK swing. Detry n'a pourtant qu'un coup d'avance sur Robert MacIntyre qui d'un 68 vierge de la moindre bavure grimpe en deuxième position à -9 total. À la recherche d'une place dans le Top 50 mondial, l'écossais, actuel 52e planétaire, a déjà goûté au succès l'an passé lors de l'Aphrodite Hills Cyprus Showdown en novembre dernier. lire aussi Tous les scores du Dubai Desert Classic La meute de poursuivants est dense puisque en troisième place à -8, on retrouve le Sud Africain Justin Harding, le Finlandais Kalle Samooja et le quintuple vainqueur sur le Tour européen Tommy Fleetwood. L'Anglais s'est même offert un eagle au 18 pour grimper sur le podium provisoire.

À noter la solide 6e place du champion en titre de la Race to Dubai, Lee Westwood. Un rang partagé avec cinq autres compétiteurs dont Paul Casey, de retour dans ce tournoi après une décennie d'absence.

Levy retrouve le sourire Le meilleur tricolore après ces deux premiers tours est Alexander Levy. Le Varois a signé un jolie 68 (-4) auréolé de cinq birdies contre un unique bogey dès le 1. El Toro s'est appuyé sur un driving puissant et précis (64 % de fairways, 303 yards de moyenne) et un putting du genre inspiré (27 putts et 1,7 putt/green touché en régulation). De quoi grimper au 12e rang à -6 aux côtés du leader de la veille Richard Sterne ou de l'ancien n°1 mondial Martin Kaymer. « J'ai vraiment très bien joué, lançait tout sourire Alexander au micro du Tour. J'ai bien géré les moments compliqués en faisant le dos rond et en assurant mes pars. Mon attitude, mon process sont bons depuis deux jours c'est très positif. Depuis la fin de saison dernière je retrouve un bon jeu. J'ai encore un bon travail à accomplir sur mon attitude et mon état d'esprit et c'est ce que je fais plutôt pas mal depuis le début de cette année. Et puis au putting j'utilise désormais deux grips différents. En dessous de 3m j'utilise un grip type arm lock, et au-delà mon grip classique. ça fait un petit moment que je fais ça et commence à bien me sentir dans cette façon de putter. » Antoine Rozner joue de nouveau sous le par (71) pour se retrouver en 27e place à -3 total. Benjamin Hébert signe une nouvelle partie dans le par pour passer le cut de justesse. Sont donc éliminés par le cut fixé dans le par : Victor Dubuisson, Victor Perez (+1 total tous les deux), Julien Guerrier, Romain Langasque (+3 total), Matthieu Pavon (+4), Mike Lorenzo-Vera et Raphaël Jacquelin (+8 tous les deux). Quoi d'autre à retenir ? Journée compliquée pour Sergio Garcia qui poste 73 pour le 19e rang à -5 total. Pádraig Harrington (qui jouait en compagnie d'Antoine Rozner), Justin Rose et Tyrrell Hatton sont en 23e position. Mention spéciale au récent vainqueur d'Abu Dhabi auteur d'un 64 du genre revanchard après son 76 de la veille !

Collin Morikawa a franchi tout juste le cut du Dubai Desert Classic pour sa première apparition. Il partagera la partie de Benjamin Hébert ce samedi. Ian Poulter, Henrik Stenson, Ernie Els, Haotong Li ou Graeme McDowell font partie des éliminés du cut.