Golf - USPGA - Phil Mickelson, vainqueur de l'USPGA à 50 ans : « J'ai toujours su que je rejouerais à ce niveau »

·6 min de lecture

Vainqueur dimanche à Kiawah Island de son sixième tournoi majeur, Phil Mickelson est revenu sur ce sacre surprise à l'USPGA. Extraits de sa conférence de presse. « Pouvez-vous partager vos émotions à propos d'une journée aussi historique ?
C'était une journée incroyable, et je ne me suis pas laissé aller à penser aux résultats jusqu'à la fin. J'ai essayé de rester plus dans le présent et dans le coup à jouer. Cette semaine, j'ai essayé de fermer mon esprit. Je ne regardais pas la télévision. Je n'utilisais pas mon téléphone. J'ai toujours su que je pouvais rejouer à ce niveau. Je ne voyais pas pourquoi je ne pourrais pas, mais je n'arrivais juste pas à le concrétiser. Avec l'aide de beaucoup de gens, ma femme en particulier, mes coachs, mon frère et mon agent, j'ai pu faire des progrès. C'est très excitant car j'ai fait tous les efforts nécessaires pour être plus présent, plus concentré et physiquement, je frappe et je joue aussi bien que je ne l'ai jamais fait. Il fallait juste le concrétiser. Comment avez-vous fait pour accomplir cette performance, au plus haut des niveaux ?
J'ai travaillé plus dur, c'est tout. J'ai dû travailler plus dur physiquement pour pouvoir m'entraîner aussi longtemps que je le voulais et j'ai dû travailler beaucoup plus dur pour pouvoir rester concentré tout au long d'un parcours. C'est le plus grand défi de ces derniers temps. Mon désir de jouer est le même. Je n'ai jamais été motivé par des choses extérieures. J'ai toujours été intrinsèquement motivé parce que j'aime la compétition, j'aime jouer (au golf). J'aime avoir l'occasion de me mesurer aux meilleurs. C'est ce qui me motive et cette conviction que je pouvais encore le faire m'a poussé à travailler plus dur. Je ne voyais pas pourquoi ce n'était pas possible. Il fallait juste un peu plus d'efforts. « Si je suis réaliste, il est très possible que ce soit le dernier tournoi que je gagne. Mais il est aussi très possible que j'aie passé un cap mental et que je sois au début d'une nouvelle série » Quelle place a ce sixième majeur dans votre carrière ?
C'est certainement l'un des moments que je chérirai toute ma vie. Je ne sais pas comment décrire le sentiment d'excitation et d'accomplissement, alors que très peu de gens pensaient que j'en étais capable. Mais les gens qui ont cru en moi sont les personnes qui ont continué à m'inspirer pour que je donne le meilleur de moi-même. Si je suis réaliste, il est très possible que ce soit le dernier tournoi que je gagne. Mais il est aussi très possible que j'aie passé un cap mental et que je sois au début d'une belle série, je ne sais pas. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre relation avec Andrew Getson et sur ce qu'il a fait pour vous amener ici ?
C'est un entraineur hors pair, car il sait simplifier les choses. Il m'a notamment aidé à mettre mon swing sur un plan parallèle au sol. Il est évident que j'ai un long swing, mais plutôt que d'essayer de le changer, il m'a aidé à le développer et à affiner mes sensations et mon toucher, tout en simplifiant les choses et sans m'embrouiller la tête. Quand il est ici avec moi, il est capable de me remettre sur la bonne voie si je fais quelques erreurs. Ses conseils ont été inestimables, vraiment, pour me ramener à jouer au plus haut niveau parce que je frappais très mal lorsque nous avons commencé à travailler ensemble il y a des années. Votre frère Tim est votre caddy. Quel rôle a-t-il joué cette semaine ?
Je vais vous donner un exemple parfait, et c'est un élément intangible qui le rend sympathique, qui lui permet de me comprendre, de tirer le meilleur de moi et qui fait de lui un excellent caddie. Sur les six premiers trous (dimanche), j'ai fait quelques mauvais swings. Il m'a pris à part et m'a dit : ''Si tu veux gagner ce tournoi, tu vas devoir faire des swings engagés.'' Cela m'a parlé instantanément et dès le trou 7, j'ai tapé ce drive qui m'a permis de faire ensuite un birdie. À partir de là, j'ai frappé beaucoup de très bons coups parce que j'étais engagée dans chacun d'eux. À quel point cette sortie de bunker rentrée au trou au 5 fut un moment capital ?
Cela m'a donné un élan immense, même si ce n'était que le cinquième trou. Le plus important, c'était d'arriver à sortir la balle (du bunker). Je ne voulais pas gâcher un autre coup, sachant que j'étais encore à un coup au-dessus du par après quatre trous. J'avais besoin de réussir ce coup et le fait qu'il soit rentré était un bonus, mais je savais que j'avais encore beaucoup de travail devant moi. « Torrey Pines sera peut-être ma dernière occasion de gagner enfin l'US Open. Je vais tout donner pour y arriver » Ce succès vous donne-t-il de l'espoir pour l'US Open, le mois prochain, tout près de chez vous à Torrey Pines ?
Je crois depuis un certain temps maintenant que je peux jouer à mon meilleur niveau et participer à des Championnats majeurs. Mais jusqu'à cette semaine, je ne l'ai pas prouvé à moi-même ou aux autres. Si je reste affûté mentalement, je peux bien jouer à Torrey Pines. Je prendrai deux semaines de repos avant et j'irai là-bas, je passerai du temps sur les greens et j'essaierai vraiment d'être affûté, car cela pourrait très bien être ma dernière bonne occasion (de gagner l'US Open, seul titre majeur qu'il lui manque). Je vais donc y mettre tout ce que j'ai. Quelle est la chose la plus importante que vous ayez dû abandonner, sacrifier ou rater ces dernières années, alors que d'autres ont pu profiter de certaines choses dans la vie ?
La nourriture. (Rires.) Oui, je dois manger beaucoup moins et mieux. Je ne peux pas manger autant et je dois laisser mon corps récupérer. Mais c'est aussi une bénédiction pour moi, car je me sens mieux, je n'ai pas d'inflammation et je me réveille en pleine forme. C'est un sacrifice qui en vaut la peine. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles