Golf - WGC - WGC-Match Play : Les Européens flambent, McIlroy et Spieth flanchent

L'Equipe.fr
À Austin, les cadors Rory McIlroy et Jordan Spieth ont été défaits pour leur premier match-play, opposés respectivement aux 62e et 54e mondiaux. Les Européens, à l'instar de Pieters, Fleetwood ou Rahm, ont performés.

À Austin, les cadors Rory McIlroy et Jordan Spieth ont été défaits pour leur premier match-play, opposés respectivement aux 62e et 54e mondiaux. Les Européens, à l'instar de Pieters, Fleetwood ou Rahm, ont performés.À quelques jours du Masters, -presque- tous les favoris s'étaient donnés rendez-vous sur le parcours de l'Austin Country Club, au coeur du Texas, pour disputer le WGC-Dell Match Play. Presque, car Henrik Stenson, Adam Scott, Justin Rose et Adam Hadwin s'étaient retirés, pour motifs divers. Pour le reste, toutes les têtes d'affiches des circuits américains et européens étaient présentes.Le format, bien qu'atypique, reste le même depuis trois ans : 16 poules de 4 joueurs, chaque joueur affrontant chaque membre de son groupe du mercredi au vendredi. Le samedi, seuls les premiers de chaque groupe disputent les quarts de finale ; avant les demis et la finale, le dimanche.Les cadors chutentParmi les cinq premiers mondiaux et engagés à Austin, aucun n'a réussi à remporter son premier match-play. Le Danois Soren Kjeldsen (62e mondial), redoutable sur ses approches, a fait la course en tête sur la quasi totalité de sa partie face au n°2 mondial Rory McIlroy. Le quadruple vainqueur sur le Tour européen s'impose ainsi 2&1, face à un Rory courageux mais imprécis autour des greens.Défaite également pour l'Américain Jordan Spieth. Opposé à Hideto Tanihara (54e mondial), le Texan n'a jamais su prendre l'avantage sur la partie, n'inscrivant qu'un birdie contre trois bogeys. Le Japonais remporte la manche 4&2 et prend ainsi la 1ère place du groupe 5. Quant à son compatriote Hideki Matsuyama, n°4 mondial, il se contente de partager les points face au capitaine américain de la prochaine Ryder, Jim Furyk.Mais tous les cadors ont-ils perdu ? Non. Un géant américain résiste encore et toujours à la défaite. Le n°1 mondial Dustin Johnson, impérial putter en mains, qui s'est offert une large victoire (5&3) sur Webb Simpson.L'énorme drive signé RoryLes Européens revanchardsSur ce WGC-Dell flottait comme un parfum de Ryder, avec quelques matchs Europe/Etats-Unis prometteurs... qui ont souvent tourné à l'avantage des joueurs du Vieux Continent.Ainsi, le Belge Thomas Pieters l'a emporté face à Scott Piercy, l'Allemand Martin Kaymer s'est défait de Jimmy Walker et le jeune Espagnol Jon Rahm a battu Kevin Chappell, tous sur le même score : 3 coups d'avance et 2 trous à jouer. Courte victoire également pour l'Anglais Tommy Fleetwood face à Zach Johnson (1 up).Day se retireLe n°3 mondial Jason Day a lui abandonné sa partie face à Pat Perez après six trous. En larmes lors de sa conférence de presse, l'Australien a révélé que sa mère était atteinte d'un cancer du poumon, et qu'il souhaitait rentrer afin d'être auprès d'elle pour son opération, qui a lieu aujourd'hui.Déjà orphelin de son père, décédé d'un cancer alors que Day n'avait que 12 ans, le vainqueur du WGC-Dell l'an passé a reçu le soutien de nombreux membres de la famille golf.Le 1er tour en images

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages