Golf - Women's US Open - Yuka Saso prend la tête de l'US Open féminin, les Françaises dans le cut

·2 min de lecture

Grâce à une carte de 67 (-4), Yuka Saso a pris les commandes de cet US Open féminin à l'issue du deuxième tour. Les deux Françaises engagées ont passé le cut. Malgré un démarrage poussif, (+1) après ses quatre premiers trous, Yuka Saso a su rectifier le tir sur les 14 trous suivants inscrivant sur sa carte de score six birdies pour un seul bogey. La Philippine pointe seule en tête de cet US Open féminin disputé cette semaine à l'Olympic Club de San Francisco (Californie). L'amateure de 17 ans, Megha Ganne a, elle, également été solide dans ce deuxième tour. Après une première journée en 67 (-4), l'Américaine a rendu une carte de 71 (0) lui faisant perdre la tête mais pas l'espoir d'un premier sacre en Grand Chelem. Elle pointe à deux longueurs de la joueuse philippine. Mel Reid, coleader après le premier tour recule au sixième rang avec une carte de 73 (+2). L'Anglaise a bouclé sa journée avec trois bogeys sur ses cinq derniers trous. Elle est désormais à quatre coups de la tête à -2 total.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les deux Françaises passent le cut 26e à l'issue du premier tour, Céline Boutier recule un peu au classement après ce deuxième tour mais peut se satisfaire de ce nouveau cut franchi en Majeur. Avec une carte de 74 (+3), la Française pointe au 36e rang à +4 total a égalité avec une certaine Lydia Ko. Sa compatriote Céline Herbin n'est pas beaucoup plus loin. Également auteure d'une carte de 74 (+3), elle pointe en 47e position à +5 total. Elle s'élancera à 9h27 heure locale, 18h27 heure française. Céline Boutier partira, elle, sur les coups de 20h, heure française, pour ce « moving day ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles