Gonzalo Quesada, entraîneur du Stade Français, après le nul à Toulouse : « Déçus et fiers »

Gonzalo Quesada, l'entraîneur du Stade Français, était partagé après le nul de son équipe à Toulouse. (N. Luttiau/L'Équipe)

Le match nul obtenu par le Stade Français à Toulouse (16-16) en Top 14 ce samedi laisse un petit goût de frustration à Gonzalo Quesada, manager des Parisiens, comme à tous les acteurs de la rencontre.

Gonzalo Quesada, entraîneur du Stade Français, après le nul de son équipe à Toulouse (16-16) en Top 14 : « On peut être déçus si on se dit qu'à une minute près on revenait avec quatre points. Mais en même temps, ça faisait quarante minutes qu'on subissait la furia toulousaine. Avec le recul, c'est un résultat logique. On est déçus mais fiers d'enchaîner un sixième match en prenant des points.


lire aussi

Le film de Toulouse - Stade Français

On avait une stratégie basique, mais contre Toulouse il n'y a pas besoin de tenir beaucoup le ballon. C'était une stratégie d'occupation et de pression en cherchant de profiter de chaque ballon en contre-attaque. Ça a marché en partie, mais on voit que Toulouse, même privé de quatorze internationaux, arrive à aligner une équipe très compétitive.

(À propos de l'interruption du jeu par deux activistes qui ont escalé les poteaux, il sourit) : « C'est un coup d'Ugo Mola et de son staff. Je suis sûr que ce sont des supporters toulousains. C'est pour ça qu'on fait match nul. »

Romain Briatte (Stade Français) : « On est plutôt satisfaits même si on peut se sentir un peu frustrés car jusqu'à la 79e minute, on était devant. C'est un match nul mérité. On a été mis à mal en attaque mais on n'a pas lâché. Le plan de jeu consistait à mettre la pression chez eux, ne pas s'exposer dans notre camp. On a beaucoup subi en deuxième période sur les rucks ».


lire aussi

Le classement du Top 14

Virgil Lacombe (entraîneur mêlée Stade Toulousain) : « On a manqué de maîtrise à certains moments du match et on prend un essai en contre qui fait mal. Le Stade Français n'était pas venu pour envoyer du jeu, mais on a réussi progressivement à conserver le ballon, à enchaîner.

On a manqué de maîtrise dans l'occupation en première période, il y a aussi deux pénaltouches perdues et ça coûte cher dans un match serré. Notre bilan est positif avec une première place et 35 points. Au vu du match, c'est bien de prendre deux points mais il y a beaucoup de situations qui nous permettent de penser qu'on pouvait espérer mieux ».

Rodrigue Neti (Stade Toulousain) : « On passe à côté de notre rugby les vingt premières minutes, notamment dans les rucks. C'est dommage car on a réédité le point noir de Bayonne. On peut être frustré quand on voit comment on a su terminer nos deux derniers matches. Si on avait réalisé vingt premières minutes dans nos standards, on aurait pu obtenir mieux ».


lire aussi

Toute l'actualité du rugby