Google chercherait à licencier près de 10.000 employés « peu performants »

Google chercherait à licencier près de 10.000 employés « peu performants »

dEparts - Pour effectuer ce plan social sur des critères objectifs, Alphabet souhaiterait utiliser un nouveau système de notation des employés

Twitter et Meta ne sont pas les seules entreprises de la Silicon Valley à se séparer d’une importante partie de leur masse salariale dans ce contexte économique post-Covid difficile. Alphabet, la maison mère de Google, aurait ainsi l’intention de licencier 6 % de ses effectifs, soit environ 10.000 personnes, selon The Independent. Dans ce cas particulier, le processus par lequel ces licenciements seraient effectués a même été précisé.

Un système de notation

D’après plusieurs sources, Alphabet aurait en effet l’intention de se séparer de ses employés les « moins performants », du point de vue du système de notation que le groupe aurait créé. Les managers auraient alors pour consigne d’effectuer les licenciements sur la base de ces seuls résultats, qui servent aussi à distribuer des primes aux employés les plus performants.

Ce système de notation présente l’avantage d’effectuer ces licenciements sur des critères objectifs, mesurables et communs à l’ensemble de ce très grand groupe. Tout dépend néanmoins des variables prises en compte, qui n’ont pas été détaillées par les sources de The Independent.

Des licenciements à la Silicon Valley

L’hypothèse d’un grand plan social, si elle n’est actuellement pas confirmée, plane déjà depuis plusieurs mois sur le groupe. Sundar Pichai, le PDG(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Hewlett-Packard : L’entreprise va licencier entre 4.000 et 6.000 employés d’ici 2025
Comment Meta et Google pratiquent le licenciement silencieux
Peter Hebblethwaite, élu « pire patron du monde » par la Confédération syndicale internationale