Le gouvernement britannique donne espoir à Silverstone

Basile Davoine
motorsport.com

Dans la foulée de l'allocution du Premier ministre Boris Johnson dimanche soir, un document d'une cinquantaine de pages a été publié aujourd'hui pour exposer la manière dont seront assouplies les mesures restrictives outre-Manche dans les semaines à venir. Si le confinement est prolongé en l'état jusqu'au 1er juin en Grande-Bretagne, la phase suivante inclut le fait de "permettre que les événements culturels et sportifs se déroulent à huis clos pour être diffusés, tout en évitant le risque de contacts sociaux à grande échelle".

Lire aussi :

Quarantaine au Royaume-Uni : la F1 attend les précisions

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

a confirmé il y a deux semaines que le Grand Prix ne pourrait pas se dérouler autrement qu'à huis clos, tout en se montrant plutôt optimiste pour que l'épreuve puisse avoir lieu. De son côté, la Formule 1 fait tout pour que la saison s'ouvre en Autriche par deux courses consécutives, le 5 et le 12 juillet, avant de rejoindre l'Angleterre pour une ou deux épreuves. Afin d'y parvenir, un protocole sanitaire très strict est actuellement concocté.

Suite aux recommandations données par le gouvernement britannique ce lundi, un porte-parole du circuit de Silverstone réitère auprès de Motorsport.com le fait que les organisateurs "maintiennent un dialogue étroit au sujet de la situation actuelle et évaluent la possibilité d'organiser le Grand Prix à huis clos".  Ce dernier point ne fait pas l'ombre d'un doute alors que le document gouvernemental rappelle que le retour du public lors des événements sportifs "ne peut être pleinement possible que beaucoup plus tard, en fonction de la réduction du nombre d'infections" dues au coronavirus.

À ce jour, il demeure toutefois des interrogations, liées notamment au voyage que devraient effectuer les membres du paddock entre l'Autriche et la Grande-Bretagne, puisqu'une période de quarantaine a été annoncée par Boris Johnson pour les ressortissants étrangers, sans que les détails de sa mise en application ne soient apportés. "Tous les arrivants étrangers ne figurant pas sur une liste restreinte de dérogations auront l'obligation de s'isoler dans leur logement pendant 14 jours à leur arrivée au Royaume-Uni", est-il écrit dans le document du gouvernement britannique. Nul ne sait encore si le personnel de la Formule 1 pourra bénéficier de cette dérogation.

Avec Luke Smith  

À lire aussi