Le gouvernement engage un « audit de contrôle » sur la FFF, après avoir entendu Le Gräet et Hardouin

Suite à l’enquête du magazine So Foot, le président de la FFF a été sommé de s’expliquer devant le Ministère des sports.
Suite à l’enquête du magazine So Foot, le président de la FFF a été sommé de s’expliquer devant le Ministère des sports.

L’enquête de So Foot fait émules. Les révélations des journalistes du magazine sur la FFF et son président, ont résonné jusqu’au ministère d’Amélie Oudéa-Castéra, qui a reçu ce vendredi, deux des protagonistes visés : le président de la 3F, Noël Le Graët et la Directrice générale, Florence Hardouin.

Amélie Oudéa-Castéra lance un audit de la FFF

A l’issue de cet échange, la Ministre des sports a pris la décision « d’engager une mission de l’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGESR) d’audit et de contrôle sur le pilotage de la Fédération et le respect des obligations qui s’y attachent. » « Noël Le Graët s’est engagé à transmettre à cette mission, dans la plus complète transparence, tous les rapports produits dans la période récente sur la FFF et notamment ceux ayant trait à sa gouvernance et à son management », précise le communiqué.

Noël Le Graët prêt à collaborer

« La ministre a rappelé qu’il était impératif que la FFF poursuive ses activités dans le respect absolu de tous les salariés, quel que soit leur niveau hiérarchique, et en veillant activement à la prévention et à la lutte contre toutes les formes de discriminations et de violences, notamment sexistes et sexuelles », est-il encore indiqué, alors que So Foot a publié, sur la foi de témoignages anonymes, des extraits de SMS que le président du foot français aurait envoyé à des collaboratrices.