Le gouvernement pense à interdire les évènements sportifs de nuit dès cet hiver

Et si le Parc des Princes n'accueillait plus de matches dès la nuit tombée ? (P. Lahalle/L'Équipe)

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, a envisagé ce mardi sur FranceInfo d'interdire la programmation d'évènements sportifs pendant la nuit afin de réaliser des économies d'énergie.

L'annonce faite ce mardi sur FranceInfo par la ministre des Sports pourrait être les prémices d'un grand chambardement dans l'organisation des compétitions sportives en France. Amélie Oudéa-Castéra et le gouvernement travaillent actuellement sur un « plan d'adaptation de la pratique sportive au changement climatique ». L'objectif est simple : réaliser des économies d'énergie. En effet, l'exécutif s'est donné deux ans pour réduire de 10 % la consommation d'énergie dans le pays par rapport à 2019.

Pour ce faire, le gouvernement pourrait interdire la tenue des évènements sportifs la nuit dès cet hiver. Une mesure qui viserait à faire des économies d'éclairage et qui impacterait en premier chef le football et le rugby.

« Cela fait tout à fait partie des options ouvertes. Avec Christophe Béchu (ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires), nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes sur cette dimension, a déclaré l'ancienne directrice générale de la Fédération française de tennis. Quand on voit les épisodes de canicule qu'on a connus, [il faut] une doctrine qui soit bien harmonisée à l'échelle du territoire dans une logique de sécurité des pratiquants. »

La ministre défend les sports mécaniques

Pour l'heure, le plan est seulement en discussion et aucune décision concrète n'a été prise. Plus étonnant, la ministre a en revanche défendu la tenue du Grand Prix de France, vivement critiqué par certains pour son empreinte carbone, alors qu'il pourrait disparaître du calendrier de la Formule 1 à l'issue de cette saison.

« Les sports mécaniques sont eux mêmes au rendez-vous de la transition écologique, a ainsi soutenu la ministre. Quand on regarde ce qui s'est passé par exemple aux 24 Heures du Mans, la démarche sur laquelle ils s'inscrivent sur l'hydrogène avec leurs partenaires. Cette volonté d'aller vers ces véhicules propres est au coeur de l'ambition de cette Fédération (la FIA) et de cette discipline. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles