GP du Canada : les Haas rebondissent après l'Azerbaïdjan

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Sur le circuit Gilles-Villeneuve, à Montreal, Kevin Magnussen s'est montré performant. (H. Bratic/Expa)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Kevin Magnussen et Mick Schumacher seront sur la troisième ligne au départ du Grand Prix du Canada.

Six jours après avoir vécu un cauchemar en Azerbaïdjan (abandon et 14e place anonyme), les Haas ont égalé la meilleure performance de l'histoire de l'écurie (comme en Australie puis en Allemagne en 2018) en occupant la troisième ligne ensemble, Kevin Magnussen devançant Mick Schumacher. Le Danois avait montré du rythme tout au long de la séance et regrettait d'échouer aussi près de Lewis Hamilton. «J'aime ce genre de conditions et notre voiture aussi on dirait, c'est beaucoup de plaisir, a-t-il apprécié, parce que c'est un vrai effort d'équipe dans un tel contexte. »

lire aussi

GP du Canada : Max Verstappen partira en pole devant Alonso et Sainz

Quant au jeune Allemand en difficulté depuis plusieurs semaines, le voilà, une nouvelle fois, en position idéale pour enfin mettre un terme à cette fameuse attente de ses premiers points en carrière. Il aura sans doute repris confiance après avoir parfaitement géré une séance très piégeuse. En termes fleuris, il pestait contre ce virage raté dans sa dernière tentative, ce qui ne l'a pas empêché de signer le sixième temps sur la ligne d'arrivée. Et de donner le sourire à une équipe qui se demandait il y a une semaine encore si elle aurait assez de pièces de rechanges pour les courses à venir.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles