GP du Canada : Max Verstappen partira en pole devant Alonso et Sainz

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Max Verstappen partira en pôle dimanche au Canada. (C.Helgren/Reuters)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans une séance sous la pluie, Max Verstappen (Red Bull) a été le plus fort et s'est adjugé la pole pour le Grand Prix du Canada. Fernando Alonso (Alpine) a créé la surprise en se classant deuxième.

De la pluie, un Charles Leclerc pénalisé et un Sergio Perez accidenté en Q2, tout était réuni pour que cette séance de qualifications apporte de la nouveauté. Mais Max Verstappen n'avait pas l'intention de laisser la pole position. Nettement au-dessus de la concurrence, le Néerlandais a relégué la concurrence à six dixièmes avec un temps de 1'21''299.

Si le nom du poleman n'est pas une surprise, celui du pilote qui s'élancera à ses côtés l'est un peu plus. Très à l'aise sous la pluie, Fernando Alonso est venu prendre la deuxième place. Son dernier départ depuis la première ligne d'un Grand Prix remonte au Grand Prix d'Allemagne en 2012.

Alpine a prouvé que la pluie n'était pas un problème puisqu'Esteban Ocon est également arrivé en Q3 avec une septième place sur la grille. Sans Leclerc, dont de nombreuses pièces du moteur ont été changées après l'incident de Bakou, Ferrari a tout de même réussi à placer une monoplace en bonne place sur la grille de départ. Malgré une alerte en Q1, Carlos Sainz s'est parfaitement repris pour prendre la troisième position derrière son compatriote. Le Monégasque partira de l'avant-dernier rang, juste devant Yuki Tsunoda.

lire aussi

Le film des qualifications

Le renouveau d'Hamilton, le pari raté de Russell

Sur une piste détrempée qui a atténué le phénomène de rebond dont est victime sa Mercedes, Lewis Hamilton a réalisé son meilleur samedi depuis le début de la saison. Quatrième, le Britannique partira de la deuxième ligne juste derrière Sainz. Et devancera son coéquipier George Russell dont le pari de finir la Q3 en pneus tendres sur une piste séchante n'a pas été concluant. Seul pilote à avoir pris ce risque, il a d'abord perdu le contrôle de sa monoplace puis n'a pas été en mesure d'améliorer son temps. Et c'est donc du huitième rang qu'il prendra le départ de ce Grand Prix du Canada.

Les grands perdants de ce samedi se nomment Sergio Perez, Pierre Gasly et Sebastian Vettel. Le premier a envoyé sa monoplace dans le mur en Q2 et n'a jamais pu enclencher la marche arrière pour repartir en piste. C'est donc une treizième place finale pour le Mexicain. Les deux autres n'ont pas été en mesure de surfer sur leur lancée d'EL3 réussis (deuxième pour Gasly, troisième pour Vettel) et ont été éliminés dès la Q1.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles