Le GP de Chine devrait également être reporté

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

L'an passé, l'épreuve de Chine du calendrier de la F1 avait été la première officiellement reportée alors que démarrait la pandémie de COVID-19. Finalement, c'est une grande partie du calendrier hors Europe qui a été annulée, aboutissant sur une campagne remaniée de 17 courses au total.

Pour 2021, la discipline espérait revenir à un calendrier plus normal, et avait prévu 23 dates. Toutefois la manche d'ouverture, le GP d'Australie, est déjà grandement menacée en raison de la pandémie toujours en cours et des restrictions liées aux voyages. Après l'apparition de doutes concernant Shanghai, prévu comme la troisième manche de la saison le 11 avril prochain, le promoteur a confirmé rechercher une nouvelle date plus tard dans l'année.

Lire aussi :

Saison 2021 de F1 : calendrier, pilotes, nouvelles règles et plus Vers un report du Grand Prix d'Australie 2021 Todt prévient : des changements au calendrier 2021 sont probables

"Nous sommes en contact [avec la F1] via visioconférence presque toutes les semaines", a déclaré Yibin Yang, directeur général de Juss Event, à des médias comprenant notamment Motorsport.com, ce samedi. "En dépit du calendrier en place comme d'habitude, il est hautement improbable que la course de F1 puisse avoir lieu lors de la première moitié de l'année, en avril. Nous espérons la placer dans la seconde moitié de l'année, et nous avons envoyé formellement la requête pour pouvoir la déplacer dans la seconde partie de la saison."

Le report de la course chinoise ouvrirait donc une nouvelle date libre en avril, en plus de celle du 25 qui était initialement occupée par le Vietnam. Imola et Portimão, deux des circuits qui ont accueilli des GP en 2020, semblent être en pole position pour profiter de ces dates. Selon les informations de Motorsport.com, le GP du Portugal serait ainsi organisé le week-end du 11 avril et celui à Imola celui du 25.

La question du replacement du GP de Chine dans la seconde partie de l'année s'ajoute au challenge global de la refonte du calendrier, alors que l'Australie chercherait aussi à pouvoir organiser sa course plus tard. Il n'y a actuellement que quatre créneaux libres entre la fin de la trêve estivale et la finale d'Abu Dhabi le 5 décembre, ce qui veut dire qu'y placer Shanghai et/ou Melbourne entrainerait nécessairement un certain nombre de changements.

Le possible calendrier du début de saison F1 2021

28 mars

Bahrain

GP de Bahreïn

Sakhir

11 avril

Portugal

GP du Portugal

Shanghai

25 avril

Italy

GP d'Émilie-Romagne

Imola

9 mai

Spain

GP d'Espagne

Barcelone

23 mai

Monaco

GP de Monaco

Monaco