GP d'Émilie-Romagne : Imola, un circuit chargé d'histoire

Charlotte Diry
·1 min de lecture

C’est sur le circuit Enzo et Dino Ferrari à Imola (Italie), que les vingt pilotes de Formule 1 s’élanceront dimanche 18 avril. Absent du championnat du monde de F1 depuis 2007, le Grand Prix d’Émilie Romagne avait fait son grand retour en 2020, malgré une saison largement modifiée en raison de la crise sanitaire. Retour sur un circuit chargé d’histoire au fil des années.

• Le doublé de Ferrari en 1982

Sur les terres de Ferrari, Didier Pironi et Gilles Villeneuve, tous deux pilotes pour la Scuderia, vont réaliser le doublé de rêve à Saint-Marin. Amis dans la vie, rivaux sur les circuits, c’est un duel fratricide auquel les deux pilotes se livrent. En passe de remporter le Grand Prix de Saint-Marin, Gilles Villeneuve se fait doubler par son coéquipier qui ne respecte pas les consignes d’équipe.

Quelques instants avant, le stand Ferrari avait passé le panneau "SLOW" (ralentir), une manière implicite de leur indiquer le gel de leur position. Finalement deuxième, le pilote Canadien avait refusé de célébrer le doublé Ferrari sur le podium, s’estimant trahi par son coéquipier. Didier Pironi tenta de se justifier en plaidant que Ferrari n’avait donné aucune consigne. Lors du Grand Prix suivant à Zolder, Gilles Villeneuve...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi