GP d’Australie: Grosjean veut semer le mauvais sort

Alors qu’il avait parfaitement débuté le week-end, Romain Grosjean a vu son moteur le lâcher dès le quinzième tour du Grand Prix d’Australie, ce samedi. Le pilote français de l’écurie Haas espère ne pas retomber dans les travers de la saison 2016 marquée par son manque de régularité.

L’espoir de débuter la saison tambour battant est rapidement parti en fumée ce dimanche pour Romain Grosjean à Melbourne. Littéralement. Le pilote français, parti en sixième position ce dimanche sur le circuit de l’Albert Park au lendemain des meilleures qualifications de l’histoire de Haas, a vu son moteur céder dès le 15e tour.

A lire aussi >> GP d’Australie: Vettel et Ferrari galopent de nouveau

"Ça pique, c’est clair"

"On a vu de la fumée, j’ai perdu toute la puissance moteur et on m’a demandé de rentrer aux stands. Ça pique, c’est clair", lâche Grosjean sur Canal +.

A lire aussi >> Revivez le live du GP d'Australie

Une panne qui n’a pas manqué de surprendre Adrien Tambay. "Chez Haas, on avait des soucis de fiabilité, notamment au niveau des freins, jusqu’à présent, rappelle le membre de la Deam Team RMC Sport. Là, apparemment c’est le bloc moteur Ferrari qui a eu un problème et c’est assez surprenant parce que normalement c’est un des plus fiables du plateau. Ils ont couvert beaucoup de kilomètres en essais privés et il n’y avait pas eu de problème. J’espère pour Romain que ça va bientôt sourire."

"Il y a du positif"

Le pilote de 30 ans, qui avait abandonné à quatre reprises la saison dernière, reste toutefois optimiste : "On était parti sur une septième position et j’étais plus rapide que la Williams (Felipe Massa), que les Toro Rosso (Carlos...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages