Un GP d'Arabie saoudite nocturne confirmé pour 2021

Basile Davoine
·2 min de lecture

La F1 a officialisé l'organisation d'un tout nouveau Grand Prix d'Arabie saoudite en 2021, qui intégrera le calendrier de la saison prochaine au mois de novembre. Il s'agira d'une grande première pour la catégorie reine dans ce pays, avec qui un accord à long terme a été signé.

Lire aussi :

La F1 propose un calendrier de 23 dates, dont un nouveau GP Amnesty International alerte la F1 sur le GP d'Arabie saoudite

La première édition se déroulera dans la ville de Djeddah, sur un circuit qui sera donc urbain, et dans des conditions nocturnes. Ce devrait également être le cas de l'édition 2022, avant un changement de lieu qui n'a pas été officiellement confirmé mais qui est attendu pour 2023, saison lors de laquelle la manche saoudienne devrait se tenir à Qiddiya, ville en construction qui se dotera d'un circuit ultra-moderne. Le tracé dans la ville de Djeddah est encore en cours d'élaboration et sera dévoilé ultérieurement.

"Nous sommes ravis d'accueillir l'Arabie saoudite en Formule 1 pour la saison 2021, ainsi que leur annonce officielle après les rumeurs des derniers jours", confirme Chase Carey, PDG de la Formule 1. "L'Arabie saoudite est un pays qui devient rapidement une plaque tournante pour le sport automobile et le divertissement, avec de nombreux événements majeurs qui s'y tiennent depuis quelques années, et nous sommes très heureux de voir la F1 y courir la saison prochaine. La région est extrêmement importante pour nous, et avec 70% de la population saoudienne qui a moins de 30 ans, nous sommes enthousiastes à l'idée de toucher de nouveaux fans et aussi de faire découvrir un lieu incroyable et historique à notre public."

Devant les rumeurs qui envoyaient la F1 en Arabie soudite, Amnesty International a alerté la discipline la semaine dernière. "La Formule 1 devrait réaliser qu'un Grand Prix d'Arabie saoudite en 2021 s'inscrirait dans le cadre des efforts en cours pour laver par le sport le bilan catastrophique du pays en matière de droits de l'homme", prévenait l'ONG. Ce à quoi la F1 avait répondu en insistant sur le fait de prendre ses responsabilités "très au sérieux".

Concernant le calendrier 2021, la F1 doit encore le rendre public mais une première version provisoire a été présentée aux écuries la semaine dernière, avec un total de 23 Grands Prix et un déroulement plus traditionnel, après une année marquée par la crise du coronavirus. "Nous publierons notre calendrier 2021 provisoire dans les semaines à venir et il sera soumis au Conseil Mondial du Sport Automobil pour être ratifié", précise Chase Carey.