Le GP de France sera le 1000e de Ferrari en F1

Basile Davoine
motorsport.com

Circonstances obligent, le calendrier 2020 de la Formule 1 a été chamboulé en milieu de semaine par l’annonce du report du Grand Prix de Chine. En raison de l’épidémie de coronavirus, l’épreuve ne pourra pas avoir lieu à la date prévue en avril et une solution est actuellement à l’étude pour tenter de l’organiser plus tard dans l’année. Cette modification provoque également un petit changement dans l’histoire qui doit s’écrire, puisque le décompte des courses n’est plus le même, alors que Ferrari va célébrer cette année son 1000e Grand Prix en Formule 1.

Lire aussi :

Ferrari présente sa F1 2020, la SF1000Officiel - Le Grand Prix de Chine reporté

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le chiffre parle de lui-même et évoque à quel point la marque au cheval cabré est "emblématique et étroitement liée" à la Formule 1, comme le rappelle Éric Boullier. Directeur du Grand Prix de France, celui-ci a comme tout le monde vite fait les comptes : le report du Grand Prix de Chine fera du rendez-vous tricolore le 1000e Grand Prix de la Scuderia. De quoi donner quelques idées…

"On est quand même dans le sud de la France, dans une des régions où l’on voit peut-être le plus de Ferrari après Maranello, donc ça a du sens pour les fans et les supporters de la F1 d’avoir une activation autour du 1000e Grand Prix de Ferrari", développe Éric Boullier auprès de Motorsport.com. "On verra bien ce que l’on pourra mettre en place avec Ferrari.  Je pense qu’ils ont leur propre plan et activation. Ce ne sera pas le même continent. On va voir ce qui va être possible de faire et discuter avec eux pour effectivement que ce soit une belle célébration pour tout le monde."

Pour Ferrari, il ne fait aucun doute que le cap des 1000 Grands Prix revêt une grande importance, en témoigne le nom qui a été donné à sa monoplace 2020, la SF1000, et qui y fait directement référence. Lors du Grand Prix de France sur le circuit Paul Ricard, le week-end du 28 juin prochain, les organisateurs tenteront de célébrer comme il se doit ce bel anniversaire, alors que le tracé du Castellet fête pour sa part ses 50 ans d'existence. "Si on peut rappeler l’histoire de la Scuderia à travers une exposition, à travers des véhicules, à travers un pilote…", évoque Éric Boullier. "On peut avoir aussi une partie réservée sur notre Grand Prix historique 'revival' et qui soit consacrée à Ferrari."

À lire aussi