GP de Pau 1992 : dans l'antichambre de la F1

Léna Buffa
motorsport.com

Rendez-vous populaire et incontournable au calendrier de F3000 dans les années 1980 et 1990, le Grand Prix de Pau a servi d'examen de passage pour bon nombre d'étoiles montantes rêvant de F1. Lors de l'édition 1992 que l'on retrouve dans cette vidéo issue de l'inestimable archive Duke, un certain étaient de la partie. Mais ce sont deux jeunes pilotes au parcours plus bref en F1 qui se sont chargés d'animer les avant-postes de cette course éprouvante, l'une des plus historiques au monde, disputée dans les rues de la capitale béarnaise.

Luca Badoer, Team Crypton Reynard 92D Cosworth

Luca Badoer, Team Crypton Reynard 92D Cosworth <span class="copyright">Sutton Images</span>
Luca Badoer, Team Crypton Reynard 92D Cosworth Sutton Images
Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Sutton Images

Olivier Panis, Lola T92/50 Cosworth DFV

Olivier Panis, Lola T92/50 Cosworth DFV <span class="copyright">Sutton Images</span>
Olivier Panis, Lola T92/50 Cosworth DFV Sutton Images

Sutton Images

Plutôt isolé depuis un moment, Bartels récupéra la deuxième place après l'abandon de Montermini, alors que Barrichello, coéquipier de celui-ci, se hissait sur la troisième marche du podium. Novice à Pau, celui qui avait été titré dans le championnat britannique de Formule 2 l'année précédente allait conserver ce rang jusqu'au drapeau à damier et prit par la même occasion la tête du championnat.

Une fois le rendez-vous de Pau passé, chacun poursuivit sa quête de gloire en tentant de gravir les échelons. Naspetti rejoignit Barrichello en tête du championnat en s'imposant à Enna-Pergusa, mais la F1 l'appela finalement avant la fin de la saison. Il remplaça Paul Belmondo chez March, une écurie au sein de laquelle il allait être remplacé par Jean-Marc Gounon la saison suivante mais qui était surtout en fin de parcours et ne le mènerait pas dans la zone des points. En 1993, il devint pilote d'essai pour Jordan et disputa un dernier Grand Prix.

Montermini, qui courait en F3000 depuis 1990 et se classa deuxième du championnat cette année-là derrière , possédait déjà une expérience en F1 grâce à des essais. Il aura testé pour Ferrari, Minardi, Scuderia Italia et Benetton, avant d'être recruté par Simtek afin de remplacer Roland Ratzenberger après sa mort en 1994. Dès son arrivée, il se blessa toutefois aux deux pieds et ce n'est que la saison suivante qu'il fit ses débuts en course, cette fois aligné par l'écurie Pacific, sans marquer de points. En 1996, il fut associé à Badoer chez Forti et disputa quatre derniers Grands Prix en F1. Barrichello, Coulthard et Panis étaient eux aussi arrivés en F1 entre-temps, dès lors engagés dans des carrières bien plus longues que ne furent celles de leurs anciens acolytes dans la catégorie reine.

Lire aussi :

Imola 1994 : les derniers jours de Roland Ratzenberger

Cet épisode fait habituellement partie du contenu premium de Motorsport.tv, mais certaines des archives de Duke sont exceptionnellement mises à disposition gratuitement afin de vous aider à passer le temps de façon bien agréable pendant la période très inhabituelle que nous vivons tous. Si cela vous plaît, n'hésitez pas à visiter Motorsport.tv, où vous trouverez plus de 750 épisodes de la sorte, soit des milliers d'heures d'images exclusives ! Visitez la chaîne Duke Classic ici.

À lire aussi