Grève à la SNCF : syndicats et direction vont se rencontrer dans la semaine

François Lalande/Capital

Ce samedi, environ 4 TGV et Intercités sur 10 circulent et les passagers ont été prévenus depuis plusieurs jours des annulations, a précisé la SNCF à l'AFP. Les contrôleurs – officiellement appelés chefs de bord – ont cessé le travail pendant tout le week-end, avec une "reprise progressive" envisagée lundi, pour réclamer une meilleure reconnaissance de leur statut. La direction de la SNCF a déclaré que "de nouvelles rencontres" étaient "prévues avec les syndicats la semaine prochaine.

"La direction n'a pas véritablement vu la colère qu'il y avait chez les contrôleurs et là, ce week-end, elle en prend la mesure", a déclaré samedi matin Fabien Villedieu, délégué syndical Sud-Rail, sur RMC. Au-delà des questions de rémunération, il y a selon lui une question "d'amélioration des conditions de travail" et de "considération" avec des contrôleurs qui se "sentent maltraités" et qui sont "au front dans les trains". Selon lui, la grève est suivie à environ 80%, un chiffre aussi évoqué par Nicolas Limon, un des six membres fondateurs du collectif (CNA) lancé en septembre sur Facebook en dehors de tout cadre syndical et qui compte aujourd'hui près de 3.000 membres.

Les presque 10.000 chefs de bord de la SNCF, dont près de 3.000 travaillent sur les TGV et Intercités, ont une fonction essentielle en matière de sécurité de la circulation et des voyageurs. Sans eux, les trains ne peuvent pas circuler.

Vendredi soir, la direction a déclaré à l'AFP que "de nouvelles rencontres" étaient "prévues (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Avant Noël, Kinder tente une opération séduction pour faire oublier le scandale de la Salmonelle
Noël : avant les fêtes, La Poste met aux enchères ses colis perdus
Apple : les annonceurs dénoncent les pratiques anticoncurrentielles de la marque à la pomme
Bourse : CAC 40, LVMH, Airbus, Renault, L’Oréal, TotalEnergies, bitcoin… au programme de Momentum cette semaine
“La Chine a perdu son rang de moteur de la croissance mondiale”