Grève RATP : la Ligue des champions vaut bien une grève

La France, et son président de la République Emmanuel Macron, s'étaient réjouis de récupérer l'organisation de la finale de la C1, normalement prévue à Saint-Pétersbourg. L'invasion russe en Ukraine et les sanctions adoptées par l'UEFA avaient redistribué les cartes (le mot "Paix", en anglais et en caractères cyrilliques, sera inscrit sur le ballon, vendu ensuite par Adidas au profit des Ukrainiens). Le Stade de France y avait gagné un événement prestigieux pour son calendrier. Paris et son tourisme, l'occasion d'accueillir une centaine de milliers de visiteurs inattendus et bienvenus en cette période compliquée économiquement. On se frottait déjà les mains, par exemple du côté du cours de Vincennes, où doit être installée la fan zone pour les supporters de Liverpool. Les stocks de bière…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles