Le Graët écarté, il crie au complot

A l'issue d'une entrevue extraordinaire, le comité exécutif de la Fédération française de football a décidé de mettre en retrait Noël Le Graët, sous le feu des critiques après sa sortie sur Zinédine Zidane, mais aussi en raison de son comportement avec certaines employées. Une mise à l'écart, qui ne convainc pas Eric Thomas, responsable de l’Association française du foot amateur (AFFA).

Noël Le Graët garde son statut de président de la FFF. Mais dans les faits, ce n'est plus lui qui dirige. Le COMEX, réuni ce mercredi au siège de la Fédération, a annoncé la mise à pied de l'homme de 81 ans, sous le feu des critiques depuis dimanche soir, et sa sortie controversée sur Zinédine Zidane. Son vice-président, Philippe Diallo, assurera l'intérim. Une décision saluée par de nombreux acteurs du football français, mais pas par Eric Thomas. A la tête de l'AFFA, il en attendait plus.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« C'est un petit arrangement entre amis »

« C'est une mise en retrait qui ressemble plus à une mascarade. C'est un petit arrangement entre amis. Évidemment, s'il y avait un peu d'éthique et de conscience à la FFF, la première réaction d'un président responsable face à l'ensemble des éléments accablants, ce serait une démission. C'est ce qu'on demande toujours à l'AFFA » a confié Thomas dans un entretien accordé à So Foot.

« On n'est pas dans un système démocratique »

Selon…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com