Le Graët démission, l’appel est lancé à la FFF

Alors que ses propos au sujet de l’avenir de Zinedine Zidane ont suscité l’indignation générale, Noël Le Graët est au cœur de la polémique et se retrouve poussé vers la sortie, le patron du football français étant déjà impliqué dans d’autres affaires. Ce mardi, Patrick Anton, le président du Conseil national de l'éthique de la FFF, appelle lui aussi au départ de Noël Le Graët.

La polémique de trop pour Noël Le Graët ? Cela en a tout l’air. Déjà au cœur de plusieurs affaires après les accusations de harcèlement et de dysfonctionnements au sein de la FFF, le président du football français a suscité l’indignation générale après ses propos l’encontre de Zinedine Zidane. « Ça m'étonnerait qu'il parte là-bas (au Brésil, ndlr). Mais il fait ce qu'il veut, ça ne me regarde pas. [...] Est-ce que ça ferait mal au coeur qu'il aille là-bas ? Moi, je n'en ai rien à secouer. Il peut aller où il veut ! Il peut aller où il veut, dans un grand club, une sélection, j'y crois à peine en ce qui le concerne. Si Zidane a tenté de me joindre ? Certainement pas, je ne l'aurais même pas pris au téléphone », avait lancé Le Graët au micro de RMC dimanche. Depuis, les voix s’élèvent pour réclamer le départ de Noël Le Graët, plus que jamais fragilisé. Ce mardi, c’est au tour de Patrick Anton, le président du Conseil national de l'éthique de la FFF, de réclamer le départ du président de la 3F.

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com