«Le Graët ? Il ne va pas partir»

Noël Le Graët est devenu un sujet d’État après ses déclarations assassines envers Zinedine Zidane, icône du football français. La ministre des sports Amélie Oudéa-Castéra a demandé au comité exécutif de faire une réunion, qui aura lieu mercredi, en faisant savoir que le Président de la république Emmanuel Macron était touché par cette affaire. Pour autant, et alors qu’il est accusé d’harcèlement sexuel par l’agent de joueurs Sonia Souid, Le Graët ne partira pas de lui-même selon Michel Moulin.

Noël Le Graët est depuis dimanche soir dans l’oeil du cyclone. En effet, au micro de RMC et pour l’émission Bartoli Time, le président de la Fédération française de football a avoué rien en avoir à « secouer » de l’avenir de Zinedine Zidane et de son potentiel choix de prendre les rênes de la sélection brésilienne. En outre, Le Graët a reconnu qu’il n’aurait pas décroché en cas d’appel de Zidane au sujet de l’Équipe de France. Lundi, par le biais d’un communiqué alors que la pression médiatique s’est accrue avec les tweets de Kylian Mbappé et de la ministre des sports Amélie Oudéa-Castéra, Noël Le Graët a présenté ses excuses à Zidane. En parallèle et quelques heures plus tard, l’agent de joueurs Sonia Souid s’est livré à BFM en accusant le président de lui avoir fait des avances déplacées en 2014.

«Ces gens n’ont rien à faire dans le football»

Nouveau scandale donc pour Noël Le Graët dont la position à la tête de la Fédération française de football est particulièrement fragilisée ces derniers…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com