Le Graët: "Il n'y a pas de crise"

AFP
Le Graët: "Il n'y a pas de crise"

"Il n'y a pas de crise à la Fédération, on est dans la continuité", a déclaré Noël Le Graët après sa réélection à la tête de la FFF, lors de l'assemblée élective.

Etes-vous surpris par votre large victoire ?
Noël Le Graët: "Le score est net, ça donne la possibilité de travailler de façon sereine. J'ai une très belle équipe, c'est ce qui a fait la différence, notre liste est bien conçue. Il n'y a pas de crise à la Fédération, on est dans la continuité.

Quels sont vos premiers chantiers, dès demain ?
NLG: "Demain (dimanche), je rentre à Guingamp ! (sourire). Parmi les dossiers urgents, il y a l'équipe de France Espoirs, Marc Keller (nouveau manager des sélections juvéniles, ndlr) se mettra au travail rapidement et proposera un nom de sélectionneur au Comex fin mai. Pour la DTN (Direction technique nationale), François Blaquart prend sa retraite dans les jours qui viennent. Jean-Michel Aulas aura la charge de présenter au Comex un nouvel organigramme. On a nos contrats économiques qui sont tous en fin de course, sur les trois mois qui viennent, les grandes entreprises françaises partenaires seront sollicitées".

Y a-t-il une fracture entre amateurs et pros ?
NLG: "Ma liste est très largement majoritaire chez les amateurs. Il n'y a aucune fracture, au contraire, il y a une unité profonde. Le foot de base est respecté. Qu'il y ait des divergences d'appréciation, surtout au moment des élections, c'est normal, il y a plusieurs listes. C'est quand même plus marrant qu'il y a quelques années, le scrutin de liste est difficile".

Comment fera Laura Georges, désormais secrétaire générale de la FFF mais toujours joueuse professionnelle en activité ?
NLG: Je lui ai toujours dit: priorité au sport. Cette année, elle a des échéances importantes, avec le PSG la semaine prochaine contre le Bayern Munich en coupe d'Europe, et l'Euro avec l'équipe de France en juillet. Pour le moment elle est (...) Lire la suite sur francetv sport
Élection perdue, défaite avec Nancy : Jacques Rousselot a passé une "journée de merde"
Ligue 1 : Bordeaux revient sur l’OM, le sursaut de Lorient
L'Inter Milan piétine face au Torino

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages