Le Graët programme une réunion d’urgence

L’étau se resserre autour de Noël Le Graët après sa dernière sortie médiatique au sujet de Zinedine Zidane. Ladite intervention du président de la FFF ne passe ni auprès des personnes influentes dans le football et au sein du gouvernement. La ministre des sports Amélie Oudéa-Castéra réclamait une réunion d’urgence de la part du comité exécutif de la Fédération et Le Graët l’organiserait mercredi matin.

Dimanche soir, Noël Le Graët pourrait bien avoir fait la sortie médiatique de trop. Déjà pointé du doigt pour des affaires d’harcèlement sexuel, de racisme et sa prises de positions franches pour les problèmes sociaux et des droits de l’homme qui ont entouré la Coupe du monde au Qatar, le président de la Fédération française de football s’en est pris à l’idole du football français, Zinedine Zidane, en justifiant la prolongation de contrat de Didier Deschamps à la tête de l’Équipe de France.

La ministre des sports demandait lundi une réunion du Comex à la FFF après les agissements de Le Graët

Pour RMC dans l’émission Bartoli Time, Noël Le Graët expliquait n’en avoir «rien à secouer» de ce qu’il adviendra de l’avenir de Zinedine Zidane et si ce dernier prenait les rênes de la sélection brésilienne. Pire, le président de la FFF affirmait qu’il n’aurait pas décroché si jamais Zinedine Zidane l’avait contacté pour le poste de sélectionneur des Bleus. Une attitude qui a choqué Kylian Mbappé et des personnes éminentes du monde du football, et il en a été de même dans la classe politique…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com