Le Graët signalé à la justice, le gouvernement réagit

L’affaire Le Graët a connu un nouveau rebondissement ce samedi avec les révélations du journal Le Monde autour d’éventuelles poursuites judiciaires visant le président de la FFF, actuellement mis en retrait, après que l’inspection générale ait émis un signalement à la justice. Informée, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra affiche une position claire.

Mis en retrait de la présidence de la FFF, Noël Le Graët compte sur le résultat de l’audit commandé par le ministère des Sports après les nombreux dysfonctionnements signalés pour laver son honneur. Néanmoins, le rapport pourrait enfoncer un peu plus le président de la 3F. D’après les révélations du journal Le Monde, les inspecteurs en charge de l’audit ont informé le procureur de la République de Paris que des faits étaient susceptibles d’être pénalement répréhensibles pour un éventuel "outrage sexiste", à la grande surprise du principal concerné.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le Graët affiche son « étonnement »

« Je viens de prendre connaissance avec étonnement d'un article du Monde faisant état de fuites sur le rapport provisoire en cours de préparation (de l’IGESR), a réagi Noël Le Graët dans des propos rapportés par l’AFP. A ce stade je ne connais ni les faits qui me sont reprochés ni les personnes qui en sont à l’origine. Plus généralement je m'étonne que des informations puissent être divulguées alors même…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com