Le Graët - Zidane : Le clan Macron revient à la charge

Plus que jamais dans l’oeil du cyclone depuis ses propos déplacés au sujet de Zinedine Zidane, Noël Le Graët semble avoir de très nombreux soutiens, autant sur le plan sportif que politique. Et Olivier Véran, porte-parole du gouvernement Macron, a lui aussi condamné cette sortie du patron de la FFF.

« Zidane ? Je n'en ai rien à secouer, il peut aller où il veut! Il peut aller où il veut, dans un club... sélection, j'y crois à peine en ce qui le concerne. Si Zidane a tenté de me joindre? Certainement pas, je ne l'aurais même pas pris au téléphone », lâchait Noël Le Graët dimanche soir sur RMC Sport, avec des propos sur Zinedine Zidane qui ont été très mal accueillis par l’opinion publique. Le président de la Fédération Française de Football se retrouve donc plus que jamais sur la sellette, d’autant qu’il a même perdu le soutien du gouvernement.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Macron « déçu et heurté »

Lundi, en conférence de presse, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra a évoqué la réaction du Président de la République, Emmanuel Macron, à ces propos de Noël Le Graët : « Le Président de la République est comme tous les Français, il est vraiment déçu et vraiment heurté quand de tels propos sur de telles légendes du sport français et du sport mondial sont tenus, a relayé la membre du gouvernement. Il est choqué comme nous l’avons été chacun », a-t-elle lâché.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com