Grâce à un casque révolutionnaire, un supporter malvoyant de Liverpool peut désormais regarder du football !

BELLE HISTOIRE – Grâce au dispositif RooVision, conçu par l’association caritative Remap, Ian Wood, un supporter de Liverpool aveugle, vit désormais son sport favori d’une toute autre manière.

Anfield, l’antre des Reds
Anfield, l’antre des Reds

La technologie fait parfois des miracles. Ian Wood ne dira en tout cas pas le contraire. Ce supporter de Liverpool âgé de 41 ans est malvoyant depuis plus de 35 ans, souffrant d’une maladie qui réduit sa vision à 5% de ses capacités normales. Cela ne l’a pas empêché de fréquenter assidûment Anfield depuis des années, ni même de suivre tous les matches de son équipe fétiche, sans donc en voir grand chose.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

“Maintenant, je peux crier à l’arbitre : ‘Il n’y a pas penalty!’ si je n’aime pas ce que je vois”

Grâce à un casque de vision révolutionnaire, conçu pour lui par l’association caritative Remap, Ian Wood a cependant vu son expérience du football radicalement transformée. “Ça a changé ma vie, témoigne l’intéressé dans les colonnes du Mirror. Je suis fan de football depuis tout petit et je me souviens être allé à un match dans les années 1990 où il n’y avait même pas de commentaires en audio-description, donc c’est vraiment fantastique.

Inspiré d’autres appareils du même genre, le casque RooVision (nommé ainsi d’après son inventeur Rupert “Roo” Powell) fonctionne à partir d’une caméra HD miniature, dont les images sont retraitées en temps réel pour les adapter à la vision de Ian Wood, et diffusées sur un écran à l’intérieur du casque. Pour l’intéressé, l’effet est saisissant. “Après des années à rester passif, je peux réellement crier à l’arbitre : ‘Il n’y a jamais penalty!’ si je n’aime pas ce que je vois, explique avec humour le fan des Reds. Je ne peux pas lire les noms sur les maillots des joueurs, mais je peux dire qui a le ballon. Je perçois tellement de choses en plus du match qu’auparavant !


À lire aussi