Grand Prix de Bahreïn - Romain Grosjean raconte pour la première fois son accident : "J'ai vu la mort arriver, ce n'était pas mon heure"

Loris Belin
·1 min de lecture

Après le choc des images, restait celui des mots. Romain Grosjean s'est exprimé en longueur mardi dans le JT de TF1, pour la première fois depuis son terrible accident dimanche lors du Grand Prix de Bahreïn de Formule 1, quand sa Haas avait explosé en deux après un crash dans un rail de sécurité. Le pilote français l'assure, il va bien, même s'il se trouve toujours à l'hôpital sur place. Mais il en est convaincu, cet accident terrifiant ne pouvait pas être une fin, ni de sa carrière en F1, et surtout pas de sa vie.

"C'est le plus gros crash que j'ai vu de ma vie. Je ne sais pas si le mot miracle existe ou si on peut l'utiliser, mais ce n'était pas mon heure" clame l'ancien pilote Lotus. Les mains brûlées au 2e degré et pansées, comme des "mains de Mickey", Grosjean garde le sourire et relativise. "J'ai vu la mort arriver. Je vais très bien vu l’ampleur de l’accident. C’est superficiel, j’ai la mobilité dans tous les doigts." Il est en toutefois conscient, le prochain gros travail sera peut-être psychologique, lui qui est resté lucide durant toute la scène et la raconte aujourd'hui en détail.

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi